Société › Société

Professeur Kengne Fodouop: «l’Urbanisme est une affaire de tous»

L’enseignant présente la 1ère cuvée du Master professionnel en urbanisme, de Yaoundé I dont les soutenances des mémoires se dérouleront à la FALSH

Les dates de la première vague de soutenances des mémoires du Master professionnel en urbanisme, aménagement et développement urbains de l’Université de Yaoundé ont-elles déjà fixées?
Oui. En effet, la première vague de soutenances des mémoires du Master professionnel en urbanisme, aménagement et développement urbains de l’Université de Yaoundé I qui a été lancé à la rentrée académique 2010-2011, se déroulera entre le 15 et le 25 juillet 2013. Au cours de cette période, 17 étudiants sur une promotion de 28 plancheront devant des Jurys de 4 membres chacun (Un président, deux rapporteurs et 1 examinateur) désignés par Monsieur le Doyen de la Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Yaoundé I.

Est-ce que soutenance signifie réussite à son Master dans le contexte de l’Université de Yaoundé 1?
C’est exact. Parce qu’ils ont fait l’objet d’une d’évaluation scientifique préalable, favorable, à la soutenance, les mémoires qui seront soumis aux Jurys bénéficieront d’une note positive. On attend des Jurys de soutenance de ces mémoires qu’ils statuent sur le niveau de la note positive et pour être plus précis sur la mention à attribuer aux différents mémoires. Les membres des Jurys auront alors à attribuer aux mémoires l’une des mentions suivantes: «Passable», «Assez-Bien», «Bien» ou «Très Bien».

Un mot sur la qualité du jury?
Les Jurys pressentis pour examiner les premiers mémoires de Master professionnel en urbanisme, aménagement et développement urbains de l’Université de Yaoundé I, sont tous de niveau international. En effet, ces Jurys seront tous présidés par des enseignants de rang magistral (Professeurs ou professeurs). Le Master professionnel dont les premiers mémoires seront soutenus au cours de la période susmentionnée, est une formation diplômante. Il conduit à l’obtention d’un diplôme qui est l’équivalent d’un BAC+5. Les meilleurs diplômés de la formation considérée ici, pourront s’ils le veulent, solliciter une inscription en Doctorat au Cameroun même ou à l’Etranger. Devrais-je ajouter que les mémoires du Master professionnel en urbanisme, aménagement et développement urbains de l’Université de Yaoundé I sont tous dirigés par des professeurs, ou par personnalités scientifiques habilitées à diriger des recherches?

Quelles sont les thématiques défendues par les mémoires?
Les mémoires de Master professionnel qui feront l’objet d’une soutenance publique, ont traité d’un problème d’urbanisme, d’aménagement ou de développements urbains. Parmi les thématiques spécifiques abordées par ces mémoires, je mentionnerai: l’organisation de la filière boues de vidanges dans les deux grandes métropoles camerounaises qui sont Douala et Yaoundé, l’aménagement des décharges publiques contrôlées dans les grandes villes du Cameroun, l’organisation de l’agriculture en milieu urbain «yaoundéen», l’amélioration de l’approvisionnement des villes secondaires du Cameroun en eau potable, l’aménagement de toilettes publiques dans le centre des villes du Cameroun, la maîtrise des déchets d’abattage d’animaux et le développement durable dans le quartier Briqueterie à Yaoundé, la problématique de la sécurité incendie dans les zones d’habitat urbain ou les stratégies de réduction de la criminalité dans les villes camerounaises.

Une thématique atypique pourra-t-elle retenir l’attention de l’étudiant Lambda?
A titre d’exemple, il y a un mémoire qui traite de la géopolitique urbaine. En effet, l’expérience vécue atteste que dans les villes africaines en général et camerounaises en particulier, des acteurs urbains aux intérêts divergents pour ne pas dire opposés se battent voire rivalisent quotidiennement, pour contrôler et s’approprier des pans pour ne pas dire portions de l’espace urbain : les vendeurs à la sauvette pour contrôler ou conquérir les rues, les spéculateurs immobiliers pour acquérir de vastes espaces urbains à remettre en vente plus tard, et la puissance publique qui tient aussi à mettre de côté des réserves foncières à utiliser en temps de besoin pour aménager des aires de loisirs. D’autre part, il y a un mémoire qui aborde la méthodologie de mise en place et de sécurisation des réserves foncières dans la ville de Yaoundé.

Peut-on dire au terme du parcours de cette première vague que tous les étudiants ou apprenants ont un emploi?
Il n’y a pas de doute, tous les diplômés de cette première vague du Master professionnel en urbanisme, aménagement et développement urbains de l’Université de Yaoundé I, sont assurés de trouver un emploi, étant donné que le Cameroun accuse actuellement un déficit criard en urbanistes dignes de ce nom. La création de cette formation au Département de Géographie de l’Université de Yaoundé I, repose sur le constat d’une pénurie d’urbanistes dans les collectivités locales décentralisées et dans les ministères ayant un programme d’activités en rapport avec l’urbanisme, l’aménagement et le développement urbains au Cameroun et dans le reste l’Afrique subsaharienne (ministères de l’Habitat, de la Ville, de l’Aménagement du Territoire, du tourisme, etc.). Dans les pays de la sous-région, nombre de personnels techniques des structures publiques et privées en charge de l’aménagement et de la gestion des villes n’ont pas les compétences requises.

Professeur Kengne Fodouop

journalducameroun.com)/n

Votre évaluation en tant que responsable de ce master professionnel, deux ans après?
Aujourd’hui, deux ans après sa création, le Master professionnel en urbanisme, aménagement et développement urbains de l’Université de Yaoundé affiche un bilan largement positif, à juger par plusieurs faits: l’accroissement continu du nombre de candidats à cette formation, les encouragements à maintenir le cap fixé que la Coordination pédagogique de la formation considérée reçoit au quotidien de l’Ordre National des Urbanistes du Cameroun et des structures publiques et privées nationales impliquées dans l’urbanisme et l’accroissement des demandes de partages d’expériences que la Coordination du Master reçoit des structures ayant un programme d’activités sur l’urbanisme, implantées au Cameroun ou dans des pays comme le Gabon, le Congo-Brazzaville, le bénin, le Togo, la Côte d’Ivoire ou le Burkina Faso.

Tout le monde est invité?
Les soutenances des mémoires de Master professionnel en urbanisme, aménagement et développement urbains prévues à la FALSH de l’Université de Yaoundé I du 15 au 25 juillet 2013, seront ouvertes à un large public: public des décideurs, qui ont en charge, l’aménagement, la gestion des villes, celui des universitaires, celui des opérateurs économiques dont les activités et les sites des activités sont insérés dans l’espace urbain, celui des opérateurs techniques qui travaillent dans les domaines du cadastre, du foncier, de l’immobilier, des transports urbains, des associations citadines, de la sécurité urbaine, de l’aménagement et de la gestion des infrastructures et équipements socio-collectifs urbains, de la gestion de l’environnement urbain. Tous ont intérêt à y assister. Le moins qu’on puisse dire est que l’amélioration des conditions de vie dans les villes, la création des entreprises urbaines de toutes sortes, la mise en place des infrastructures socio-collectives, sont l’affaire de tous! Il n’y a rien de plus concerté que l’urbanisme.

À LA UNE
Retour en haut