› Politique

Projets énergétiques : le Premier ministre prescrit la finalisation des dossiers d’indemnisation

Un conseil de Cabinet, 2020 (photo d'illustration)

Nachtigal, Memve’ele, Mekin, Bini à Warak, Lom Pangar, etc. Le ministre de l’Eau et de l’Energie a fait le point de ces projets lors du dernier Conseil de cabinet de l’année 2020 qui s’est tenu le 30 décembre à Yaoundé. Il a relevé les contraintes liées à ces projets, notamment le paiement des indemnisations des personnes impactées par la construction des lignes de transport. Le Chef du gouvernement a prescrit au ministre des Domaines et du Cadastre l’accélération du traitement de ces dossiers. Lire l’intégralité du rapport de cette reunion.

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Son Excellence Joseph Dion Ngute, a présidé ce mercredi 30 décembre 2020 dès 10 heures, un Conseil de Cabinet auquel ont pris part, les ministres d’Etat, les ministres, les ministres délégués et les Secrétaires d’Etat.

Au cours de ce conseil, le ministre de l’Eau et de l’Energie, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural ainsi que le ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales ont successivement rendu compte de l’exécution des directives qui leur ont été prescrites à l’issue des précédents Conseils. Le ministre de la Santé publique a également fait le point actualisé de la situation de la pandémie du COVID-19 au Cameroun.

Au terme de la communication introductive du Chef du Gouvernement, le ministre de l’Eau et de l’Energie a dressé l’état des lieux, les contraintes et les perspectives des projets énergétiques structurants en cours d’exécution. S’agissant des ouvrages hydro­électriques, il a fait savoir que l’aménagement du barrage-réservoir de Lom Pangar a permis d’accroître la production d’électricité des centrales hydroélectriques de Songloulou et d’Edéa en période d’étiage. Les travaux d’édification de l’usine de pied dudit barrage et des ouvrages connexes sont en cours, pour un taux d’exécution de 23%. Par ailleurs, la réalisation du barrage de Memve’ele est achevée et travaux de construction de la ligne de transport de l’énergie électrique sont évalués à 92%. Pour ce qui est de la centrale hydroélectrique de Mekin, elle a été partiellement mise en service en mai 2019. Les diligences sont engagées afin de garantir son fonctionnement optimal et d’assurer la gestion des aspects environnementaux et sociaux de ce projet. En outre, les études d’exécution de la première phase du projet d’aménagement hydroélectrique de Bini à Warak sont achevées. Les négociations se poursuivent en vue de la mobilisation des financements requis. Quant à la construction du barrage de Nachtigal Amont, les travaux lancés en février 2019 se situent à 35% et devraient être finalisés en mars 2024.

Dans l’optique d’assurer le renforcement, la stabilisation de l’énergie électrique et l’interconnexion des réseaux, divers projets sont en cours d’exécution notamment dans les villes de Yaoundé, Douala, Nkongsamba, Bafoussam, Ebolowa et Kribi. En guise de contraintes, le ministre a insisté sur la finalisation des dossiers d’indemnisation des populations impactées et le règlement de certains problèmes de fiscalité. La levée de ces contraintes permettrait l’achèvement à bonne date de ces projets.

Prenant la parole à son tour, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a fait le point de l’aménagement des périmètres hydroagricoles et du processus d’acquisition des engins de labour au profit de la SEMRY. Il a souligné que dans le cadre du Plan d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance économique, il est prévu d’aménager 120.000 hectares de périmètre hydroagricoles, en plus du potentiel de 30.000 hectares dont dispose la SEMRY.

A date, 12.346 hectares sont en cours d’aménagement dans la Région de l’Extrême-Nord, parmi lesquels 411 hectares sont déjà en exploitation. Le Gouvernement entend également aménager 10.000 hectares dans la localité de Karam, en vue de la production de 82.810 tonnes de riz paddy.

En ce qui concerne le renforcement des capacités opérationnelles de la SEMRY, il est prévu l’acquisition de tracteurs et charrues en 2021, en plus de ceux livrés en 2020, ce qui permettra de combler le déficit de la SEMRY en engins de labour.

Intervenant sur l’état d’avancement de la procédure d’appel d’offres pour le développement de la pisciculture au Cameroun, le ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales a précisé qu’un avis à manifestation d’intérêt a été lancé le 15 juillet 2020, en vue de la préqualification des opérateurs nationaux et étrangers désireux d’investir dans l’aquaculture. Au total, 07 Régions ont été ciblées par les 135 opérateurs ayant soumissionné.

Pour conclure, le ministre en charge des pêches a fait savoir qu’une équipe ministérielle a été constituée pour accompagner les opérateurs présélectionnés dans l’accomplissement des différentes procédures administratives et techniques nécessaires à la réalisation des projets envisagés.

Relativement à la situation de la pandémie du coronavirus au Cameroun, le ministre de la Santé publique a indiqué que le Cameroun a déjà enregistré 26.277 personnes infectées pour 24.892 cas de rémission et 446 décès. La stratégie de riposte à l’oeuvre intègre la poursuite des actions de renforcement du système sanitaire et des opérations de dépistage, face au regain de la pandémie et à la mutation permanente du coronavirus.

Au terme des échanges qui ont suivi ces exposés, le Premier ministre a instruit le ministre de l’Eau et de l’Energie de s’assurer de l’élaboration, par la SONATREL, d’une matrice de mesures à réaliser au titre des obligations contractuelles, relatives à la mise en service des lignes de transport d’électricité prévues dans le cadre du projet d’aménagement hydroélectrique de Nachtigal. Le ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières devra finaliser en urgence le traitement des dossiers d’indemnisation des personnes impactées par la réalisation des projets énergétiques.

Au ministre de l’Agriculture et du Développement rural, le Chef du Gouvernement a prescrit de veiller à la livraison effective en 2021, des tracteurs et charrues dont l’acquisition est déjà programmée au profit de la SEMRY. Quant au ministre de l’Elevage, des Pêches et des Industries animales, il devra boucler avant la fin du mois de février 2021, le processus de sélection des opérateurs privés désireux d’investir dans l’aquaculture. Le Premier ministre a enfin demandé au ministre de la Communication d’intensifier la sensibilisation sur le respect des mesures barrières, en cette période de célébration des fêtes de fin d’année.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé