Société › Faits divers

Python mangeur de femme de Buea: La rumeur envoie six jeunes en prison

Six des 13 personnes interpellées pour avoir vandalisé un hôtel de Buea suite à une rumeur, viennent d’être condamnées

Le tribunal de première instance de Buea, dans le Sud-Ouest, vient de condamner six personnes interpellées au quartier Molyko à Buea, au soir du 09 novembre 2013, à quatre mois de prison ferme ainsi qu’une amende de plus de 22,8 millions de F CFA. Les faits retenus contre ces six jeunes, tel que l’a relaté la radio publique nationale, sont : « obstruction à la voie publique, résistance aux instructions administratives, invasion non autorisée dans un établissement privé » pas pour des raisons commerciales mais pour destruction et vol.

Ces six jeunes font partie d’un groupe de 13 personnes interpellées au soir du 09 novembre 2013 à Buea. Ce jour-là, l’établissement hôtelier « Eta Palace », à Molyko, avait été envahi par la population de Buea, ayant appris la capture d’une femme, dans une chambre de l’hôtel, par un homme transformé en python.

Des photos avaient été montées pour illustrer le fait puis transmis dans les téléphones portables, partagés sur les réseaux sociaux en ligne, et même imprimés pour faire le tour de main. Les forces de l’ordre avaient dû descendre sur les lieux pour calmer la foule, voulant en découdre avec l’auteur et sauver la femme que personne n’aura vue à ce jour. Au final, cette photo, qui a amené la police à faire l’usage de gaz lacrymogènes pour calmer la foule, n’était qu’un grossier montage qui a eu raison de la superstition de quelques Camerounais, et permis à une bande de jeunes de vandaliser un établissement hôtelier.

La photo truquée qui avait été à l’origine du branle-bas général à Buea
cameroon-info.net)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé