Sport › Football

Quand Paul le Guen se remémore de ses relations avec les journalistes camerounais

L’entraineur français, qui a encadré les Lions indomptables en 2009 et 2010, avoue qu’il a vécu des conférences de presse «d’une violence presque physique» au Cameroun, comme Volker Finke

La presse camerounaise a-t-elle un problème avec les entraineurs des Lions indomptables? On aurait pu penser à un cas isolé après les conférences de presse houleuses observées entre Volker Finke, l’actuel sélectionneur, et les journalistes à la récente coupe d’Afrique des Nations abritée par la Guinée Equatoriale en début d’année 2015.

Que nenni! Le coach français Paul Le Guen, qui a encadré les Lions indomptables entre 2009 et 2010 avoue avoir vécu une situation similaire durant son contrat. « Lorsqu’avant la Coupe du monde (Afrique du Sud 2010, ndlr), j’annonce la qualification en huitième de finale comme objectif, les journalistes me prennent pour un petit joueur (sic). Il y avait souvent un décalage fort entre nous. Vraiment, j’ai vécu là-bas des conférences de presse d’une violence presque physique. Mais au plus profond de moi-même, je comprenais: les médias relayaient l’attente de la fédération, de tout un peuple », a déclaré Paul Le Guen, dans un entretien publié sur le site votre coach.fr

L’entraineur français dirige, depuis juin 2011, la sélection du Sultanat d’Oman, au sud-est de la péninsule arabique. Une sélection pour laquelle il est contraint d’être présent au quotidien «car le pays, les gens et donc les médias ont besoin de sentir la présence, l’investissement du sélectionneur.»

«Au Cameroun, la plupart des internationaux évoluent en Europe et, pour les superviser, j’étais donc rarement en Afrique», reconnait-il.

«Comprendre le fonctionnement des médias, savoir qui ils sont et ce qu’ils attendent de vous. Un entraîneur qui débarque à l’étranger ne peut négliger ce travail « d’enquête »», conseille Paul le Guen.

Paul Le Guen a signé, en juillet 2009, un contrat de six mois comme sélectionneur de l’Equipe nationale du Cameroun, avec pour mission de qualifier les Lions indomptables pour le Mondial 2010 en Afrique du Sud et à la CAN 2010 en Angola, alors même que les Lions étaient derniers de leur poule au moment de sa prise de fonction avec 1 point en 2 matches joués. Mais le Cameroun remporte sa double confrontation contre le Gabon puis bat le Togo pour prendre la tête du groupe à l’issue de l’avant-dernière journée des qualifications. La victoire contre le Maroc place le Cameroun en tête de son groupe et le qualifie pour le Mondial 2010. Malheureusement, avec trois défaites en trois matchs, l’équipe a été éliminée du Mondial dès le premier tour de la compétition.

Paul Le Guen a entraîné le Cameroun entre 2009 et 2010
Reuters)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé