Société › Société

Quatre avocats en course pour le poste de bâtonnier

L’assemblée générale élective du conseil de l’ordre des avocats du Cameroun se tient samedi à Yaoundé avec en lice quatre candidats parmi lesquels une femme pour briguer le poste de bâtonnier

L’assemblée générale élective du conseil de l’ordre des avocats du Cameroun se tient samedi à Yaoundé avec en lice quatre candidats parmi lesquels une femme pour briguer le poste de bâtonnier.

Les quatre postulants sont Me Ngoulla Fotso Arlette, Me Ngnie Kamga Jackson, Me Tchakouté Patié Charles, tous avocats à Douala, et Me Sama Francis Asanga, bâtonnier sortant établi à Bamenda.

Dans sa profession de foi rédigée en Français et en Anglais qui circule dans les cabinets d’avocats, Me Charles Tchakouté Patie voudrait redorer le blason de l’avocat camerounais.

[i «Mon engagement est le fruit de nombreuses concertations avec les confrères, anciens et jeunes [.] Mon parcours professionnel et les discussions menées avec les confrères m’ont permis d’identifier les travers qui agitent notre corporation : dénigrement entre avocats, la concurrence parasitaire à laquelle se livrent certains acteurs de la justice, la vulnérabilité personnelle et financière de certains avocats, le délitement de la crédibilité de l’avocat, l’extinction de la voix du barreau.»]

Il propose des pistes susceptibles d’améliorer le quotidien des avocats camerounais notamment, la formation professionnelle, le respect et la considération de l’avocat dans ses rapports avec certains acteurs principaux de la justice -magistrats, greffiers, police, gendarmerie-, les facilités pour l’installation des jeunes avocats, la conquête graduelle du monopole, la prise en compte d’une spécificité saillante de la pratique professionnelle des avocats anglophones.


Le candidat Me Ngnie Kamga Jackson, ancien secrétaire général du conseil de l’Ordre sous deux bâtonniers, il est pétri de 24 années d’expérience au sein de l’ordre, il compte reconquérir la confiance de ses jeunes confrères, d’assurer une véritable égalité dans la profession et surtout préserver un modèle de solidarité dans le respect des règles déontologiques.

Il avait occupé la deuxième place en 2012 lors de l’élection au poste de bâtonnier avec 226 voix juste après le bâtonnier sortant, Me Francis Sama.

Avec ses 32 années d’expérience, la seule dame en lice, Me Ngoulla Fotso Arlette, espère cette fois-ci être élue. En 2012, elle avait occupé la 3ème place sur 46, si elle est élue, elle sera la toute première femme à accéder au poste de bâtonnier au Cameroun.

Le bâtonnier sortant, Francis Sama, est aussi de la course. Il souhaite que ses confrères lui renouvellent une fois de plus leur confiance pour un second mandat.

Me Francis Sama, bâtonnier sortant, candidat à sa succession
DR)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top