Culture › Musique

Queen Etémé de retour avec « Children of Africa »

Queen Etémé (au milieu) mercredi lors de la présentation de son nouveau single le 18 avril à Yaoundé / (c) Sylvestre Kamga-journalducameroun.com

Le nouveau single de l’Ambassadrice de l’enfance en détresse est disponible depuis le 18 avril 2018.

Elle nous avait promis de ne plus jamais pleuré en public. Mais elle l’a encore fait. Des larmes de joie. La joie de se retrouver avec la presse de son pays après plusieurs années.

« Je ne pleure pas. Je suis juste émue de vous raconter l’histoire de ma vie », a dit Queen Etémé. Ça se passe mercredi à l’espace culturel Hope and Life de Tsinga à Yaoundé. Elle y est pour honorer à son rendez-vous avec la presse. Queen veut présenter son nouveau single intitulé « Children of Africa».

« L’Afrique mère des continents porte en son sein des enfants, espoir du peuple africain mais aussi du monde. Des jeunes leaders en puissance au rendez-vous des grands défis d’aujourd’hui. Cette chanson rend hommage à ces enfants-là », explique  l’Ambassadrice de l’enfance en détresse.

« Et derrière ces enfants, des mères, des Lionnes, des matriarches, des pionnières. Des femmes qui se sont battues aux côtés des grands hommes d’Afrique », ajoute-t-elle.

De ce fait, la chanson « rend hommage à Winnie Mandela, Miriam Makeba, Anne Marie Nzié, Makoura Dominique Ouattara..», et selon la diva camerounaise, le combat de ces nombreuses femmes « est le nôtre aujourd’hui ».

Pour tout dire, « Children for Africa » rend hommage aux hommes et femmes qui se battent pour l’Afrique.

La sortie officielle de ce single qui annonce le cinquième album ( « A New for Africa ») de Queen Etémé,  a eu lieu le 18 Avril. La chanson est à découvrir lors d’un Show case dimanche, 22 avril, à l’espace culturel Hope and Life.

Ce show Case de  Queen Etémé est au-delà de la maîtrise de l’art, une occasion supplémentaire de vivre la générosité de cette grande dame qui a fait ses classes sous la houlette de musiciens chevronnés tel que Manu Dibango.

À LA UNE
Retour en haut