› Société

Qu’est ce qu’une journée de deuil national?

Le président de la république a décrété hier deux journées de deuil national à la mémoire des victimes du récent naufrage d’un navire du Bir. L’occasion pour la rédaction de comprendre la portée de cet acte.

Selon les usages, un deuil national est décrété par le président de la République pour marquer l’hommage de la Nation aux défunts d’un événement ayant eu un retentissement national. C’est un décret qui comprend généralement 3 articles, dont l’un stipule que « les drapeaux seront mis en berne sur toute l’étendue du territoire national et dans les postes diplomatiques et consulaires du Cameroun à l’étranger ».

Mais si aucune disposition légale ne précise à quelles occasions spécifiques le chef de l’Etat peut décréter une journée de deuil national, l’on sait néanmoins que la constitution lui en donne le pouvoir. Selon Me Simb, la décision d’instituer un deuil national est entièrement prise par le président de la République. Il peut y avoir un hommage national, qui renvoi pour sa part à une cérémonie publique organisée en présence du président ou de son représentant. Mais là encore, c’est à lui de décider de sa tenue ou non.

La précédente journée de deuil national au Cameroun a été décrétée le 23 octobre 2016, à la suite de l’accident de train d’Eseka du 21 octobre de la même année. De retour d’un séjour privé en Europe, le président Paul Biya avait annoncé depuis l’aéroport de Nsimalen avoir « décidé que le 24 octobre serait déclaré jour de deuil national. » Cependant lors de l’accident d’avion de la Kenya Airways à Mbanga Mpongo près de Douala, le président n’avait pas décrété de deuil national ; malgré les 114 victimes parmi lesquels figuraient 34 camerounais.

 

 

 

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé