Société › Société

Ramadan: Les musulmans du Cameroun débutent le jeûne ce vendredi

La perception de la lune dans la région septentrionale du pays a été l’annonce du début effectif de cet acte de piété qui devra durer une trentaine de jours

Les musulmans du Cameroun ont entamé ce vendredi 20 juillet, très tôt le matin, le mois de jeûne du ramadan, un des cinq piliers de leur religion. L’information a été donnée hier par de nombreux médias, notamment officiels, qui annonçaient l’apparition de la lune dans la partie septentrionale du pays. C’est donc parti pour la période durant laquelle tout croyant doit vivre dans l’abstention. « Il doit se purifier, contenir ses passions et ses désirs, et éviter tout ce qui peut blesser son prochain », a expliqué l’imam d’une petite mosquée, au quartier Ngoa Ekele à Yaoundé la capitale du pays. Ils sont près de 4 millions de camerounais qui, appartenant à cette religion, vont observer ce jeûne, entre 5heures 30 et 18 heures35. Le mois du ramadan, basé sur le calendrier lunaire, dure entre 29 et 30 jours. La fête de l’aïd el-fitr, qui marque sa fin, devrait être célébrée entre le 17 ou le 18 août, après l’observation de la nouvelle lune. Selon la tradition, c’est l’observation à l’ il nu de la nouvelle lune qui signale le début du mois. Comme le premier croissant n’est pas toujours visible partout et au même moment, il est souvent arrivé que le mois de ramadan commence ou se termine avec un jour d’intervalle suivant le lieu où l’on se trouve. Ainsi, l’Arabie Saoudite, pays de référence du Cameroun, a annoncé le début du ramadan pour ce vendredi. Mais les autorités religieuses d’Oman ont décidé qu’il commencerait samedi, le croissant de lune n’ayant pas été observé dans ce vaste sultanat du sud-est de la péninsule arabique. Il y a quelques années, certains musulmans du Cameroun originaires d’autres pays, notamment d’Afrique de l’ouest, suivaient leur pays d’origine.

Désormais, le Conseil islamique prenant l’exemple sur d’autres pays laïcs, synchronise de manière à avoir une opération d’ensemble. A la grande mosquée de Tsinga, le grand Imam a invité les fidèles à faire vivre l’esprit d’un mois, que le Coran, le livre saint de l’Islam, considère comme étant empli de solidarité et de générosité. Il les a invité à « tendre la main aux plus démunis en apportant leur secours à ceux qui subissent partout dans le monde l’épreuve de la faim et de la soif au quotidien » Mais si le jeûne est observé de la même façon par les membres de la communauté, chaque groupe ethnique la vit différemment, notamment sur le plan alimentaire. Mais la période reste caractérisée par une forte consommation de sucre et de lait, aliments de base pour de nombreuses familles. Dans les quartiers à forte population musulmane comme la briqueterie à Yaoundé et les autres « quartiers haoussa » dans le Cameroun, les restaurants modifient les menus, les boutiques proposent des produits spéciaux Ramadan comme les dattes et le nombre de mendiants augmentent aux abords des mosquées. Lieu où plus qu’à l’ordinaire, les fidèles musulmans sont nombreux à se rendre pour y assister à des « Tarawhih », prières supplémentaires durant lesquelles ils doivent écouter l’imam récitant chaque soir de grandes parties du Coran.

Le jeûne du ramadan a débuté ce vendredi 20 juillet 2012
image60.webshots.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé