Santé › Actualité

Rapport Onusida: Réduction considérable des cas d’infection

Un nouveau rapport de l’ONUSIDA révèle une accélération considérable en direction de la réalisation des objectifs mondiaux de lutte contre le VIH fixés pour 2015

Le monde se rapproche de l’objectif 6 des objectifs du Millénaire pour le développement : «L’épidémie de sida a été stoppée et son cours s’est inversé alors que la course est engagée en direction de l’accès universel au traitement contre le virus du sida» peut-on lire dans le rapport du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), rendu public le 23 septembre dernier. Selon le rapport, les nouvelles infections par le virus du sida sont en recul chez les adultes comme chez les enfants. Avec, pour ces derniers, une diminution remarquable de 52% par rapport à 2001. En 2012, le nombre de nouvelles infections est évalué à 2,3 millions chez les adultes et les enfants, soit 33 % de moins qu’en 2001. Chez les enfants, les nouvelles infections ont été réduites de 260 000, soit 52 % de moins qu’en 2001. Les décès liés au sida ont aussi diminué de 30 % depuis leur pic de 2005 grâce à un élargissement de l’accès au traitement antirétroviral.

«Non seulement nous faut-il atteindre l’objectif fixé pour 2015 de mettre 15 millions de personnes sous traitement contre le VIH, mais nous devons aussi aller plus loin et avoir la vision et la volonté de nous assurer qu’il y a pas de laissés pour compte » a déclaré Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA. Malgré une stabilisation des financements des donateurs pour la lutte contre le VIH – lesquels restent autour de leurs niveaux de 2008, les dépenses nationales consacrées à la riposte au sida ont augmenté et représentent 53 % des ressources mondiales allouées pour combattre le virus en 2012. Pour cette même année, les ressources disponibles totales ont été estimées à 18,9 milliards de dollars, ce qui est insuffisant pour couvrir les besoins annuels estimés à 22-24 milliards d’ici à 2015, souligne Onusida dans le rapport. Le directeur exécutif d’Onusida incite donateurs et pays à mettre la main à la poche : «Si nous ne payons pas maintenant, nous paierons plus tard, nous paierons pour toujours» a mis en garde Michel Sidibé.

Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA

europe1.fr )/n

À LA UNE
Retour en haut