› International

RCA: Découverte de prisons souterraines

Après la prise de Bangui par les ex-rebelles de la Séléka, des fouilles dans une des résidences présidentielles de François Bozizé on permis de faire ces déco

Selon l’envoyé spécial de Radio France Inter en République Centrafricaine, qui a effectué une visite dans la villa où habitait Monique Bozizé la première épouse du président déchu il a été découvert un grand trou dans le sol. Pour l’accompagnateur du journaliste de Rfi, ce trou découvert faisait office de prison sécrète à Bozizé. Des restes humains y auraient été découverts par les pillards qui croyaient avoir trouvé une cache d’argent. On a aussi trouvé une deuxième prison de haute sécurité. Tout laisse à croire que c’est là-basd qu’ aurait été détenu Charles Massi, l’un des farouches opposants au régime Bozizé. L’ex-Ministre des Mines et Président du FODEM, porte-parole du Séléka, qui a disparu depuis près de 6 ans. Ses proches soupçonneraient un enlèvement suivi d’une exécution.

Autre lieu, autre découverte. Dans la ville de Bossembélé, située à 165 km de Bangui, lors de leur progression vers Bangui, la Séléka est tombée sur un impressionnant arsenal de guerre. 17 containers d’armes et munitions, de RPG 7 et autres équipements d’attaque ou de défense. Cette ville constituait une véritable place forte pour l’ex-homme fort de Bangui. La ville est d’ailleurs réputée pour abriter un camp militaire. Après toutes ces découvertes, au sein de l’ex-rébellion beaucoup réclament une traduction du président déchu devant les juridictions pénales internationales.

Découverte de prisons souterraines en centrafrique

lexpress.fr)/n

À LA UNE
Retour en haut