› International

Rca : Vers la formation d’un gouvernement d’union nationale

C’est la principale recommandation du dialogue politique tenu à Bangui

Tenu à Bangui du 8 au 20 décembre 2008, le dialogue politique inclusif en République centrafricaine a abouti à d’importants accords, dont la formation d’un gouvernement d’union nationale. Au même titre que la tenue des élections libres et transparentes, la mise en place d’un comité de suivi des accords signés et d’une commission vérité et réconciliation.

Ce dialogue a rassemblé les protagonistes de la crise politique dans le pays, à savoir le gouvernement du président François Bozizé, représentant du pouvoir en place, l’opposition civile, les rébellions armées, l’opposition politique, les syndicats et la société civile centrafricaine, en présence des médiateurs étrangers, après des nombreuses années de crise et d’instabilité. Selon les acteurs politiques présents à ce dialogue, ces assises ont fait naître un espoir de paix et de relance en RCA, pays qui souffre d’une instabilité chronique, ayant connu plusieurs tentatives de coup d’Etat ou de mutineries ces dix dernières années. Des troubles qui ont anéanti les efforts de développement économique.

François Bozizé, président centrafricain
contreinfo.info)/n

D’autre part, Le comité de suivi des recommandations du dialogue est composé de l’ancien président Ange Félix Patassé, l’ex président André Kolingba, et du président actuel, François Bozizé. Selon l’ancien président Patassé, qui a reconnu pour la première fois la légitimité de François Bozizé,  » Ce comité aura pour mission non seulement de contrôler l’application effective des recommandations, mais aussi d’apaiser des tensions dans le cadre d’application aux interprétations de certaines dispositions ou recommandations ».

Toutefois, Me Nganatouwa Goungaye-Wanfiyo, avocat à Bangui et président de la Ligue centrafricaine des droits de l’Homme (LCDH), a précisé que la dernière réunion de suivi entre le président Bozizé et les participants au dialogue politique n’a pas encore abouti à des décisions concrètes. Ainsi, Les consultations en vue de la formation du nouveau gouvernement d’ouverture vont débuter le 23 décembre et Les élections législatives et municipales sont prévues en 2009 et les présidentielles en 2010.


www.diplomatie.gouv.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut