International › APA

RDC : 63,4 % d’électeurs déjà enrôlés

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a atteint, à la date du 7 juin 2017, le cap de 26.000.000 d’électeurs enregistrés, soit 63,4% des électeurs attendus dont le nombre a été estimé à 41.135.072.Ces chiffres ont été communiqués par le président de la CENI qui était invité au conseil des ministres ordinaire de vendredi consacré essentiellement à l’évaluation du processus électoral.

Corneille Nangaa a expliqué, à cette occasion, que 13 des 26 provinces de la RD Congo ont déjà clôturé l’opération de révision du fichier électoral qui est en cours dans 10 autres provinces dont la ville de Kinshasa.

Par contre, a-t-il dit, dans les provinces du Kasaï-Central et du Kasaï, au centre du pays, ainsi que dans les territoires de Kamiji et Luilu dans la province de la Lomami, l’opération d’enrôlement des électeurs est encore attendue.

Le président de la CENI n’a pas manqué de relever les défis sécuritaires posés par le phénomène Kamwina Nsapu dans ces différentes entités ainsi que les difficultés créées par les groupes armés étrangers proches des éleveurs Mbororo dans les provinces du Haut-Uélé et du Bas-Uélé.

S’agissant du financement des élections, Corneille Nangaa a indiqué que le budget global des opérations électorales (de la révision du fichier électoral jusqu’à l’organisation de tous les 11 scrutins) pendant trois ans (2016, 2017 et 2018) est estimé à 1.332.621.709,50 dollars dont 400.821.568,80 dollars pour la révision du fichier électoral et 526.840.864,53 dollars pour les trois élections présidentielle et législatives nationales et provinciales prévues cette année dans le cadre de l’accord politique du 31 décembre 2016.

Au sujet du coût des élections, le gouvernement de la RD Congo a noté, dans le compte-rendu fait à la presse par son porte-parole, qu’en 2006, les élections concernaient 25 millions d’électeurs et avaient coûté 580 millions de dollars; en 2011, elles ont nécessité 800 millions de dollars pour 31 millions d’électeurs et en 2017, un budget de 1.332.621.679 de dollars est sollicité par la CENI pour 41 millions d’électeurs.

A ce rythme, et au regard des revenus engrangés par le trésor national, les opérations électorales risquent d’absorber plus de moyens financiers que le développement du pays, a avertit Lambert Mende qui a souligné la nécessité d’une « réflexion stratégique pour mettre à jour les voies et moyens susceptibles de permettre le financement des élections sans compromettre le développement de la RDC ».



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé