› International

RDC: Les congolais se rendent aux urnes après les troubles du week-end

C’est jour d’élections présidentielle et législative malgré les violences qui ont ponctué la fin de la campagne électorale

Les électeurs congolais ont commencé à voter dès ce lundi 28 novembre à 06h locales (04h TU) pour élire leur futur président et 500 députés. Un scrutin sous haute tension après les violences de ces derniers jours lors de la campagne électorale. A Lubumbashi, dans la province du Katanga au sud-est, dans le centre de vote du complexe scolaire Imara, les opérations ont débuté avec le vote des membres du bureau. Alors que déjà dehors attendaient une douzaine d’électeurs sous une petite pluie fine, a constaté l’AFP. En revanche, à l’école Jean Calvin, les agents de la Commission électorale attendaient toujours les urnes, les isoloirs et les bulletins de vote.

Près de 64 000 bureaux de vote sont prévus dans tout le pays pour accueillir un total de 32 029 640 Congolais. La commission électorale nationale indépendante (Céni) a été placée sous forte pression ces derniers jours pour parvenir à distribuer le matériel électoral, notamment les bulletins de vote. Onze candidats, dont le président sortant Joseph Kabila, se disputent la présidentielle, et près de 19 000 candidats, les 500 sièges de l’Assemblée nationale. Face à Kabila, grand favori de ce scrutin à un tour, l’opposition se présente en ordre dispersé. Le patron de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Etienne Tshisekedi, 78 ans, n’a pas réussi à rassembler les autres concurrents sur son nom face au président sortant qui a disposé de gros moyens et des medias d’Etat durant tout le mois de la campagne électorale.

En effet, plusieurs personnes ont été blessées par balle aux jambes par la police samedi 26 novembre autour de l’aéroport. La police a aussi dispersé avec des grenades lacrymogènes des militants de l’UDPS rassemblés sur le lieu prévu du meeting de Tshisekedi. Le ministre de l’Intérieur a indiqué que les violences intervenues à Kinshasa ont fait deux tués, dont un homme victime d’un jet de pierre à la tête. Selon l’UDPS, une dizaine de personnes ont été tuées. Et deux personnes, dont un militaire, ont-elles été blessées dans l’attaque d’un camp militaire à Lumumbashi (sud-est), a dit une source militaire.

Les résultats provisoires de la présidentielle sont attendus le 6 décembre au plus tard, ceux des législatives le 13 janvier.


radio okapi)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé