› International

RDC: Les élections présidentielles et législatives sont en préparation

Les congolais choisiront leur futur président et leurs députés le 28 novembre 2011

Onze candidats sont en lice pour la présidentielle et chacun affûte ses armes. Dix jours avant la campagne électorale, trente et quatre jours après le discours-bilan de Kingakati, le Président Joseph Kabila s’est adressé à l’opinion en utilisant cette fois-ci directement les médias. D’où le point de presse, qu’il animé au Palais de la Nation ce mardi 18 octobre 2011. Occasion pour lui d’assurer qu’il céderait son fauteuil en cas de défaite lors de l’élection présidentielle prévue le 28 novembre. Pour autant, le chef de l’État s’est dit sûr de ne pas perdre. En toute hypothèse, Joseph Kabila est prêt à accepter une défaite à l’élection présidentielle, si elle se présente. C’est du moins ce que le président congolais affirme. Si on échoue aux élections, on peut tout à fait faire autre chose, il n’y a pas que la politique. Mais on ne va pas perdre les élections, a-t-il précisé face à la presse.

Pour la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le souhait est que tous les onze candidats engagés dans la course au pouvoir signent le code de bonne conduite des élections. A la CENI, tous les candidats sont égaux, a indiqué son vice-président Jacques Djoli. Une affirmation qui renvoie à dire que la signature du code de bonne conduite est une volonté des acteurs politiques d’aller aux élections dans un climat apaisé. Par ailleurs, il nous revient que la CENI vient de franchir une étape décisive dans l’organisation des élections. Alors que les urnes sont fabriquées en chine, la CENI vient de trouver un accord avec la République sud-africaine sur l’impression des bulletins de vote qui débutent aujourd’hui et leur acheminement dans les différents bureaux de vote.

Lors de son point de presse, le président candidat a également dénoncé, sans nommer précisément l’UDPS, les craintes de l’opposition (qui avait boycotté la présidentielle de 2006, dénonçant une élection entachée d’irrégularité), quant à la tenue du scrutin. En 2006, ce parti politique n’était pas du tout prêt pour les élections. Il se fait qu’aujourd’hui en 2011 c’est la même situation. Le Congo avance, ceux qui ne veulent pas ou ceux qui pensent qu’ils ne peuvent pas avancer avec nous, et bien ils n’ont qu’à rester, nous on avance, a-t-il lancé. La présidentielle en RDC est prévue pour le 28 novembre, mais l’organisation de ce scrutin à un tour, qui se tiendra au même moment que les élections législatives, a pris du retard. Toutefois, Joseph Kabila, précise qu’il s’agira d’élections crédibles, démocratiques et transparentes.

Les congolais choisiront leur futur président et leurs députés le 28 novembre 2011


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé