Opinions › Tribune

RDMC: Pierre Mila Assouté admis à une haute distinction en Russie

A l’invitation du Front Populaire Ivoirien(F.P.I), parti au pouvoir en Côte d’Ivoire, une délégation, conduite par le Président du RDMC, Mr Pierre Mila ASSOUTE, constituée de trois vice-présidents MM : Siméon KUISSU, Andrew AKONTEH, Mme Marie Odette EDOA, et du secrétaire national à l’organisation Mr Christophe ENAME, a assisté, à Abidjan du 29 avril au 2 mai 2010, à la célébration de la « fête de la liberté ». Les travaux en assemblée plénière ont duré deux jours en présence de nombreux invités. Le Président du RDMC Mr Pierre Mila ASSOUTE est intervenu à la haute tribune d’honneur à deux reprises pour indiquer le regard qu’il porte avec son parti sur la liberté en Afrique, sur nos relations avec les pays occidentaux. Il a surtout appelé à la responsabilité politique de l’élite africaine et des leaders politiques d’Afrique pour une approche nouvelle de la notion de développement et du progrès scientifique dans le champ politique en Afrique au cours des 50 prochaines années, sous des applaudissements nourris des participants.

Le Président du RDMC a regretté que 50 ans après les indépendances, les Africains travaillent toujours dans les plantations avec des machettes et des houes alors que son élite intellectuelle passe beaucoup de temps à polémiquer sur la responsabilité de la colonisation qui doit être maintenant rangée derrière nous dans notre passé pour fixer les nouveaux défis du progrès. La délégation du RDMC avait été conviée à un dîner restreint offert aux invités de marque par le couple présidentiel, Mme et Monsieur GBAGBO, à leur résidence officielle. Un cadeau symbolique a été offert au RDMC par le Président du FPI au cours de ce dîner qui clôturait la visite.

Répondant à une autre invitation amicale au Benin à lui faite par le Président du Haut Conseil Béninois, le Pr Anicet Gabriel KOTCHOFA, Mr Mila ASSOUTE s’est envolé pour Cotonou. Séjour au cours duquel il a rendu des visites de courtoisie respectivement à la Présidence de la République et au Ministère des Affaires étrangères où il a été reçu en ami du Benin par les hautes autorités de ce pays. M. Mila ASSOUTE a ensuite regagné Paris le 12 mai 2010 en passant par Tripoli et Bruxelles pour se rendre immédiatement à Moscou. Il y était invité par les hautes autorités de l’académie publique de l’économie et de droit de Moscou pour y présenter sa nouvelle vision moderne des rapports géostratégique des grandes puissances avec l’Afrique. Sous la présidence du Recteur de l’Université Professeur Docteur BOUYANOV VLADIMIR PETROVICH, président le présidium des Professeurs, dans un amphithéâtre rempli d’étudiants en fin de cycle doctoral, Monsieur Pierre Mila ASSOUTE a fait un plaidoyer magistral pendant 1h45 mn sur « le contingentement comme facteur de développement dans les relations internationales », suivi d’un débat dense avec les étudiants, avant d’accéder sous un « standing ovation » à la plus haute distinction honorifique académique de Professeur Honoris Causa en présence de personnalités et du corps universitaire et de nombreux étudiants de Moscou au cours d’une cérémonie solennelle. Il est le 2eme Africain qui accède en Fédération de Russie au présidium de cette haute distinction. M. Mila ASSOUTE avait été retenu en 2008/2009 et 2010 comme auditeur chercheur à l’Ecole Pratiques des Hautes Etudes de l’Université de la Sorbonne à Paris 4. Il avait déjà été élevé au titre de Docteur Honoris de l’université industrielle de Belgorod par le Recteur V.G. SHUKHOV après un exposé et un échange instructif avec les étudiants sur « le repositionnement géostratégique des puissances industrielles dans le monde ». Expérience forte intéressante qui lui a permis d’apprécier non seulement la qualité de l’enseignement qui est dispensé dans cette université la plus grande en matière industrielle au monde mais aussi les applications concrètes des travaux des meilleurs étudiants en fin de cycle universitaire en Russie, sur le terrain de l’industrialisation scientifique du pays.

Le Professeur Docteur Gabriel KOTCHOFA, président du Haut Conseil Béninois de l’étranger, premier Africain à accéder à la haute distinction de Professeur Honoris, le Vice-président du RDMC Mr Thomas KOUTA, le Dr Célestin MBEL, contrôleur politique national du RDMC et représentant personnel du Président du RDMC à Moscou ainsi que de nombreux compatriotes Camerounais et Africains ont pris part à la cérémonie et au banquet offert par l’université.

M. Mila ASSOUTE dont les membres de la direction politique locale du parti prépare progressivement le retour sur le territoire national ainsi que celle des membres du bureau national encore à l’étranger a regagné ensuite Paris, son lieu d’exil, le 18 Mai 2010, pour prendre part à la marche citoyenne et politique, devant l’ambassade du Cameroun à Paris, visant à revendiquer le vote des Camerounais de l’étranger égaux en droit avec ceux de l’intérieur du pays tel que prévu dans la constitution de la République et la double nationalité .
S’agissant de la célébration de la fête nationale du 20 Mai 2010, le RDMC, très au fait des basses man uvres politiciennes du RDPC, n’a pas voulu prendre part à l’humiliation stratégiquement planifiée des partis de l’opposition devant les chefs d’Etats étrangers et les représentants des pays amis, orchestrée par le parti au pouvoir lors du fameux cinquantenaire du 20 Mai 2010 à Yaoundé. Les stratèges du RDPC, dans un comité de gestion flou, ont habillé pour la circonstance, de leur couleur comme à leur habitude, et convaincu à coup de billet de banque tirés des impôts des Camerounais gérés, des citoyens démunis, y compris parfois des hommes en tenue réquisitionnés pour faire foule aux yeux de l’opinion. Le RDMC qui ne pouvait cautionner ce simulacre de Yaoundé auquel moins de 50.000 Camerounais sur les 3,5 millions d’âmes que compterait désormais la Région du centre ont pris part, communiquera très prochainement sur son calendrier politique et celui des activités du parti sur le terrain.

Pierre Mila Assouté honoré en Russie
Rdmc)/n
A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut