› Eco et Business

Réaction de Bruno Gain, Ambassadeur de France au Cameroun

A l’issue de la signature de la convention pour le financement de la construction de l’entrée Est de la ville de Douala

Je suis satisfait du 1er C2D*
Pour le moment nous terminons le 1er C2D (contrat développement désendettement ndlr) cette réunion avec le ministre Motazé et certains de ses confrères a permis de dresser un certain bilan de ce qui a été fait pour Douala et je crois que la conclusion qu’on peut tirer c’est que c’est un bilan pour la ville, sur le bien être de la population de Douala, bien évidemment ce n’est qu’un début. Il y a le C2D mais il y a aussi d’autres instruments, aujourd’hui nous avons justement signé un accord de prêt de 60 millions d’euro pour l’entrée Est de Douala, ces travaux vont donc très certainement commencer dans les mois à venir mais comme l’a dit Monsieur Motazé nous inscrivons ce projet dans la lignée d’un projet beaucoup plus vaste qui vise non seulement à boucler ces entrées mais aussi à construire le 2e pont sur le Wouri et réaliser les entrées Ouest de Douala. En ce qui concerne le 2e pont sur le Wouri c’est un projet extrêmement important qui nous tient à c ur, nous sommes en discussion depuis plusieurs mois déjà avec les autorités camerounaises et nous sommes sur le point je pense d’aboutir à un accord qui devrait nous permettre de financer l’intégralité de cet important ouvrage. Ce sera donc un appel d’offre qui sera lancé en conception-réalisation, ce qui permettra aux entreprises de proposer leur propre solution et ce qui sans doute devrait déboucher sur des solutions esthétiques concrètes et qui seront très diversifiées et permettront un choix intéressant.

Plusieurs projets visés par la lutte contre le chômage*
Bien sur au-delà de ce qui a été fait dans le cadre du 1er C2D, au-delà des opérations qui sont déjà bien lancées pour les entrées Est, le 2e pont sur le Wouri et les entrées Ouest nous avons dans le cadre du C2D de la 2e génération qui sera sans doute signé au mois de mars ou au mois d’avril, il y aura également d’autres travaux qui sont prévus pour Douala. Je pense en particulier à l’assainissement mais il y aura toute une palette de projets qui seront destinés à d’autres secteurs. Ce C2D sera prioritairement consacré à l’agriculture, il y aura également tout un volet pour l’infrastructure des villes secondaires et nous sommes en cours de discussion avec les autorités camerounaises pour choisir les villes qui pourraient bénéficier de ces travaux et puis il y aura également tout un volet consacré à la formation professionnelle, puisque c’est véritablement l’emploi qui est je crois notre priorité à tous. Le ministre Motazé l’a bien répété dans son intervention je crois que la finalité du document de stratégie pour la croissance et l’emploi c’est de trouver des emplois à tous ces jeunes camerounais qui arrivent sur le marché du travail après leurs études et il est de notre devoir conjoint dans le cadre de ce partenariat tout à fait conscient que nous avons avec le Cameroun, d’essayer de trouver des solutions pour améliorer cette situation et la résorbassions du chômage ça passe bien évidement par la croissance. De ce point de vue j’ai été tout à fait intéressé par les statistiques qui nous ont été présentées par la Communauté urbaine de douala et qui montrent que le C2D précisément a été générateur d’emplois pour les camerounais, a été générateur de sous-traitance pour les entreprises. C’est un bilan tout à fait satisfaisant en termes de création d’emploi.

Se Bruno Gain, Ambassadeur de France au Cameroun
Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé