International › APA

Réaménagement du gouvernement camerounais

Le président Paul Biya a procédé à un réaménagement du gouvernement camerounais aux termes de décrets lus vendredi tard dans la nuit à la radiotélévision publique (CRTV).Qualifié de mouvement de « moyenne amplitude », ce réaménagement est marqué par la nomination, pour la première fois, d’un ressortissant de la région anglophone du Nord-ouest et du Sud-ouest en butte aux revendications sécessionnistes. Ainsi, le ministère de l’Administration territoriale (MINAT) est allé à Paul Atanga Nji, jusque-là ministre chargé de Missions à la présidence.

L’ancien titulaire du poste, René Emmanuel Sadi retrouve la présidence comme ministre chargé des Missions.

Comme départs marquants, on note celui d’Alain Edgard Mebe Ngo’o , auparavant ministre des Transports, tandis que Martin Belinga Eboutou, Directeur du cabinet civil de la présidence de la République, est remplacé par Samuel Mvondo Ayolo, ancien ambassadeur du Cameroun en France.

Outre la nomination de Paul Elung Che, un anglophone du Sud-ouest, au secrétariat général adjoint de la présidence, l’on peut également noter le jeu de chaises musicales entre Louis-Paul Motazé qui prend le portefeuille du ministère des Finances (MINFI) et cède le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT) à l’ex argentier national, Alamine Ousmane Mey.

Dans un contexte où des appels à un retour au fédéralisme sont de plus en plus récurrents, le président Biya, ferment opposé au « changement de la forme actuelle de l’Etat », a créé un ministère autonome chargé de la Décentralisation et du développement local.

Pour le reste, les grands équilibres sont maintenus, ce qui laisse croire que ce réaménagement gouvernemental constitue l’équipe de campagne de Paul Biya, à moins de huit mois de la prochaine élection présidentielle. Le chef de l’Etat, âgé de 85 ans dont 35 passés au pouvoir, n’est pas encore officiellement candidat.

– Les ministères concernés par le réaménagement du gouvernement sont les suivants :

– Ministre de l’Administration territorial : Atanga Nji Paul
– Ministre de la Décentralisation et du Développement local – Elanga Obam George
– Ministre de l’Eau et de l’Energie : Eloundou Esssomba Gaston
– Ministre de l’Economie de la Panification et l’Aménagement du territoire : Alamine Ousmane Mey
– Ministre des Enseignements secondaires : Nalova Lyongha Pauline Egbe
– Ministre des Finances : Motaze Louis Paul
– Ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative : Joseph Lee
– Ministre des Forêts et de la Faune : Jules Doert Ndongo
– Ministre des Transports : Ngallè Bibehé Jean Ernest Massena
– Ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, de la Panification et l’Aménagement du territoire chargé de la Planification: Tazong Ndukong Paul
– Ministre délégué auprès du ministre des Finances : Yaouba Abdoulaye
– Ministre délégué auprès du Ministre des Relations extérieure chargé du Commonwealth: Mbayou Félix
– Ministres chargés des missions à la présidence de la république : Sadi Emmanuel et Dion Ngouté Joseph
– Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense, chargé de la gendarmerie : Etoga Yves Landy
– Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Travaux publics, chargé des routes : Djodom Armand
– Secrétaire général adjoint de la présidence: Eloung Paul Che
– Directeur du Cabinet civil de la présidence : Mvondo Ayolo Samuel
– Directeur adjoint du cabinet civil : M. Osvalde Baboke

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut