Personnalités › Diaspora

Récompenses: Des policiers camerounais honorés en Haïti

Ils sont neuf à avoir reçu des médailles au titre de leurs contributions à l’effort de reconstruction de ce pays

Huit camerounais et une camerounaise décorés.
Neuf policiers camerounais en mission en Haïti ont été décorés le 29 juillet dernier, par un des représentants du secrétaire général des nations unies. Dans son discours de circonstance, Kevin Kennedy a fait savoir selon une information rapportée par les nations unies, que cette récompense intervenait en guise de reconnaissance pour le courage, le professionnalisme et le dévouement dont ils ont fait preuve dans l’exercice de leur mandat, envers les Haïtiens et leur détresse. Patrouiller dans les camps de déplacés n’est pas une activité de tout repos, a-t-il poursuivi, saluant la capacité de négociation, la force de conviction et la manière de servir de ces officiers dont l’expérience professionnelle a été un élément clé dans les nombreuses formations dispensées aux jeunes policiers haïtiens. La cérémonie de décoration a également été l’occasion pour le Commissaire de la Police des Nations Unies, Marc Tardif, de saluer « l’excellence » avec laquelle ces policiers accomplissent leurs tâches, notamment leur contribution au développement et à la professionnalisation de la Police Nationale d’Haïti (PNH), institution avec laquelle ces contingents collaborent en vue de la sécurité de toutes les couches sociales du pays. Parmi les camerounais décorés, figure une femme, dont son rôle comme celui des femmes d’autres nationalités a été fortement apprécié. Le Cameroun contribue aux effectifs de la Police des Nations Unies en Haïti depuis juillet 2004. Il dispose actuellement sur le terrain d’un contingent de 26 éléments, dont une femme. Ces derniers sont déployés dans l’Ouest, le Sud et le Sud-est du pays. Dirigés par le Commissaire Ebanda Phirma dont s’est la deuxième mission en Haïti.

. Et aussi de nombreux autres policiers africains
Les camerounais n’étaient pas les seuls africains à recevoir des récompenses. Ils étaient 81 au total dont douze femmes. Ils sont originaires du Bénin, du Rwanda et du Burundi. Les policiers béninois sont aussi présents en Haïti depuis 2004. On les retrouve partout dans le pays. Ils appuient le processus de lutte contre les violences sexuelles, les distributions dans les camps de déplacés ainsi que la sensibilisation contre les catastrophes naturelles et le choléra. Les policiers rwandais membres de la police onusienne en Haïti sont au nombre de 33, dont 10 femmes déployés au sein de la MINUSTAH en août 2010. Le Rwanda compte 160 policiers anti-émeute (Unité de Police constituée/ FPU) déployés dans le Département de la Grand’Anse, au Sud ouest du pays. Outre leur contribution au maintien de la sécurité, ces FPU participent à des actions humanitaires comme celles relatives à l’assainissement. Les burundais eux, ont pour mission de traquer des personnes reconnues comme étant les auteurs de kidnappings, des assassinats et des hold-up. Ils avaient aussi pour mission d’assurer la sécurisation des élections, des sites d’hébergement provisoires et des organisations en charge du soutien aux sinistrés. Les Burundais eux sont arrivés en Haïti en avril 2010.

81 policiers dont 9 camerounais ont reçu des médailles de mérite à Haïti
Logan Abassi – UN/MINUSTAH)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé