International › APA

Réduction du temps moyen de coupure d’électricité par an en Côte d’Ivoire

Le temps moyen de coupure d’électricité par an a été réduit de moitié en Côte d’Ivoire passant de 48 heures en 2011 à 22 heures à fin 2018, a annoncé vendredi à Abidjan, Abdourahmane Cissé, le ministre ivoirien du pétrole, de l’énergie et des énergies renouvelables.« De 2011 à fin 2018, le temps moyen de coupure d’électricité a été  réduit de moitié en passant de 48 heures à 22 heures par an. Le nombre  de clients a doublé en passant de 1 100 000 à 2 200 000 clients. Plus de  1694 postes de haute tension et basse tension ont été construits et  plus de 2700 km de ligne haute tension et plus de 4450 km de ligne basse tension ont été réalisées », a dit M. Cissé, rapportant  l’évolution des indicateurs de performance du secteur électrique  ivoirien.

 Il s’exprimait dans une allocution de bienvenue  au président sénégalais Macky Sall qui visitait en présence du  vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, la centrale thermique de  la Compagnie ivoirienne de production d’électricité ( CIPREL, la plus  grosse du pays avec une puissance totale de 556 MW) située à Vridi dans  le Sud de la capitale économique ivoirienne.

 Cette visite du président  sénégalais à la CIPREL s’effectue dans le cadre de sa visite d’État  qu’il effectue en Côte d’Ivoire depuis jeudi. Poursuivant le ministre du  pétrole, de l’énergie et des énergies renouvelables a rappelé l’objectif du gouvernement ivoirien à  fournir aux populations une énergie abondante, de qualité et à un coût  abordable. 

« En ce qui concerne le secteur de l’électricité, trois  principales mesures ont été arrêtées. Il s’agit de la réduction de 20%  du prix du KWh des clients abonnés au tarif social domestique 5 ampères  et l’accélération du programme national d’électrification rurale (  PRONER) ainsi que l’intensification du programme d’électricité pour tous  ( PEPT)», a souligné M. Cissé parlant du Programme social du  gouvernement ivoirien ( PSGouv 2019-2020). 

« Je voudrais vous assurer  excellence Monsieur Macky Sall, président de la République du Sénégal de  notre volonté à entretenir et à renforcer les relations de coopération  notamment, sur le plan énergétique avec le Sénégal », a-t-il promis  annonçant un accroissement des échanges d’énergie avec ce pays dans « un  horizon proche».  

« Ce que nous avons vu cet après-midi montre que la  Côte d’Ivoire a osé assez tôt. Je ne peux que me réjouir de ce que j’ai  vu», a dit pour sa part, le président sénégalais Macky Sall au terme de  cette visite à la CIPREL estimant que l’énergie est le « moteur de la  croissance économique ». 

La Compagnie ivoirienne de production  d’électricité ( CIPREL) a été créée le 20 juillet 1994.  330 milliards  FCFA ont été investis en vingt ans pour une puissance installée de 556  Mégawatts, a, entre autres,  indiqué pour sa part, Kadidjatou Diallo, la  directrice générale de la CIPREL dans un discours de présentation de  son institution. 

Concernant les perspectives de la CIPREL,  elle a  annoncé la construction, l’exploitation et le transfert  d’une nouvelle  centrale électrique dénommée projet CIPREL 5 dont la convention de  concession a été signée en 2018 avec l’État de Côte d’Ivoire. 

« Cette  centrale ( CIPREL 5) permettra de fournir de l’énergie à partir du  premier réseau d’électricité de 400 000 V à environ 2,8 millions  d’habitants. D’une puissance de 390 MW, la centrale CIPREL 5 sera dotée  de la 1ère turbine à gaz de classe F en Afrique subsaharienne ( 225  MW)», a expliqué Mme Diallo.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé