Société › Société

Réélection du Cameroun au Conseil de l’OACI: Début du compte à rebours à Montréal

L’élection des 36 Etats membres du Conseil de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), a commencé le 28 septembre. Le Cameroun, sera fixé sur son sort ce mardi après-midi

Depuis une semaine, la délégation camerounaise à la 38ème Assemblée de l’OACI multiplie des actions de charme auprès des autres Etats membres. Le Haut Commissaire du Cameroun au Canada a engagé le porte à porte des 173 pays appelés à voter, pour leur adhésion à notre candidature. Avant cette action de Son Excellence ANU’A-GHEYLE Salomon AZOH-MBI, la Représentation permanente du Cameroun à l’OACI et l’Autorité Aéronautique ont produit depuis le mois de mars, un state profile sur le Cameroun. Ce magazine traduit en français et en anglais qui présente le triangle national dans sa diversité en mettant un accent sur les réalisations dans le secteur de l’aviation civile, a été distribué aux 2000 délégués présents aux travaux. Une autre démarche et non des moindres, le ministre des Relations Extérieures a sollicité depuis plusieurs mois le soutien des Etats amis à la candidature du Cameroun.

Ces différentes initiatives ajoutées à celles menées au Cameroun depuis très longtemps dans les domaines de la sécurité, de la sûreté et de la règlementation pour le maintien de notre Etat comme la référence en matière d’aviation en Afrique centrale, devraient nous permettre de rester au Conseil de l’OACI. Un poste que le Cameroun occupe depuis 1992 pour le compte des 10 pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Mais, selon un principe de rotation institué entre les pays de la même région en avril 2013 par la Commission Africaine de l’Aviation Civile (CAFAC), l’instance spécialisée de l’Union Africaine en matière d’aviation civile, c’est le Congo qui devrait représenter la CEEAC au Conseil de l’OACI pour le triennat 2017-2019.

Encore 13 postes à pourvoir
L’élection dans les parties 1 et 2, s’est déroulée samedi le 28 septembre 2013. Sur les 191 Etats membres de l’OACI, seuls 173 ont participé. Les autres pays n’ont pas pu prendre part au scrutin soit parce qu’ils n’avaient pas reçu les pouvoirs de leur Etat ou parce que leur cotisations n’étaient pas à jour à l’OACI. A l’issue du vote qui s’est déroulée de façon électronique, 23 pays ont été élus. Il s’agit de : l’Australie, le Brésil, l’Argentine, le Canada, la France, le Nigeria, l’Afrique du Sud, Singapour, le Japon, la Russie, la Chine, le Royaume unis, les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Egypte, l’Arabie saoudite, de l’Inde, l’Italie, du Mexique, le Vénézuella, le Portugal, la Norvège et de l’Espagne.

Le haut commissaire du Cameroun au Canada(à droite) et le Représentant du Cmr à l’OACI au cours du vote ds les parties I et II, le 28 septembre 2013
journalducameroun.com)/n

Le vote dans la partie 3 permettra ce 1er octobre de compléter les membres du Conseil de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale à 36. La date et l’heure limite pour le dépôt des candidatures étaient fixées à ce lundi 30 septembre à 12h. Le Conseil l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale est un organe permanent de I’OACI, responsable devant l’Assemblée. Cette instance convoque l’Assemblée, arbitre les conflits entre les Etats, exerce un contrôle permanent sur le fonctionnement de l’OACI et veille à la mise en uvre des résolutions de l’Assemblée de l’OACI.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut