Société › Société

Région de l’Adamaoua: Les comptables s’auto-évaluent

C’est à l’occasion de la 2e réunion de coordination du compte administratif tenue ce vendredi 15 juillet 2011 à Ngaoundéré

Bilan des activités
C’est la salle de délibération de la Communauté urbaine de Ngaoundéré (CUN) qui a abrité cette importante réunion regroupant les comptables publics des 5 départements de la région château d’eau du Cameroun. L’objectif de ce conclave était de faire le bilan à mis parcours des activités menées dans les différentes structures, d’après le Trésorier payeur général (TPG) Donatus Nji Taboh Achu. Les engagements pris lors de la première réunion de coordination tenue en mars dernier à Banyo, ont été d’abord évalués avant de remettre sur la table des discutions, les problèmes essentiels que rencontrent les comptables et les usagers. Le blocage des coffres forts des perceptions de Bankim et de Mayo-Darlé, la discordance entre les montants du crédit sur le support magnétique et sur le carton de crédit, la non maîtrise des procédures budgétaires et comptable par certains receveurs municipaux sont entre autres les problèmes soulevés par les participants. Dans l’ensemble, la majeure partie des problèmes soulevés et débattus a trouvé des solutions séance tenante. Mais, quelques uns ont fait l’objet de doléances adressées à la direction générale du trésor et de la coopération financière et monétaire.

Exposés
La rencontre des comptables de l’Adamaoua était aussi un rendez-vous d’échanges sur des sujets relevant de leur domaine d’activités. Pour arrimer les comptables de la région à la décentralisation qui est de plus en plus annoncée, et dans le souci de trouver des financements alternatifs pouvant permettre de financer les différents projets structurants qui devraient faire du Cameroun un pays émergent à l’horizon 2035 comme aiment bien à le dire les décideurs politiques, deux exposés ont meublé les travaux. Le premier a traité de « La comptabilisation des opérations des collectivités territoriales décentralisées et son enjeu » alors que le second s’est appesanti sur « Le trésor public et les mécanismes de mobilisation des ressources pour le financement de l’économie nationale ». Des exposés que les participants comme Moussa, chef service de la comptabilité et de la caisse a trouvé « évocateurs et d’actualité ».

90% des engagements payés
Donatus Nji Taboh Achu a félicité ses collaborateurs pour les efforts remarquables effectués dans la recherche de l’amélioration des services. D’après lui, des engagements effectués sur l’ensemble de la région ont été payés à hauteur de 1 222 768 938, soit 90%. Présent à la rencontre, le représentant du directeur général du trésor n’a ménagé aucun effort pour prendre acte des doléances qui ont été résumées en la révision du programme de traitement des dépenses de l’Université de Ngaoundéré, la dotation d’un moyen logistique et financier à la brigade de vérification, pour lui permettre de mener à bien ses missions de contrôle et la dotation conséquente en moyens matériels logistiques et financiers aux chefs de postes comptables pour un meilleur suivi des régies de recettes.

Image d’illustration
Journalducameroun.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé