Société › Société

Région du Littoral: Près de 100.000 arbres à planter en 2011

Le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF) a donné le coup d’envoi de la campagne de reboisement 2011, vendredi 5 août 2011, à Douala

Justification du choix de Douala
Avant de descendre sur le terrain, Elvis Ngollé Ngollé a eu une séance de travail avec les différentes parties prenantes, qui lui a permis de présenter le bienfondé de l’opération. «L’opération vise à appuyer les activités du délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (CUD), ses maires et ses populations dans la plantation d’arbres. Douala représente la 2e étape de notre campagne de reboisement 2011 », justifie d’entrée de jeu le MINFOF, qui, ce jour, arbore une tenue de circonstance. Des chaussures de sécurité, un blues Jeans, un blouson et une casquette verte vissée sur la tête. «Douala c’est la vitrine du Cameroun. La plus grande ville du Cameroun. C’est la ville cosmopolite du Cameroun. Nous voulons que Douala soit une ville où tout le monde se sent en bonne santé, où la nature est belle », insiste-t-il. Le MINFOF n’avance aucun chiffre ce vendredi. C’est François Issola Dipanda, son délégué régional pour le Littoral, qui se charge de ce volet.

On apprend ainsi que 14 communes et 4 chefferies traditionnelles ont été sélectionnées dans la région. Chaque commune recevra 4000 arbres, tandis que 3000 seront distribués à chaque chefferie. Soit au total 68.000 arbres. Plusieurs ONG doivent également s’illustrer dans ce sens, même si la quantité d’arbres à planter par la bande au Prince Nasser Kemajou n’a pas été divulguée. Mais, certains évaluent à plus de 100.000 le nombre d’arbres à planter dans la région du Littoral en 2011. Mais, symboliquement, le MINFOF a enfoui au sol deux arbres célèbres, le termina lia mantalii. Le 2e a été planté en compagnie de Françoise Foning, maire de Douala 5e. L’action s’est déroulée sur les flancs du Boulevard de la Besseke, non loin de l’échangeur Joss, en présence des autorités administratives, politiques et municipales de Douala, ainsi que des responsables des ONG.

200 arbres dans la phase de lancement
Ce sont les flancs de ce boulevard qui vont accueillir les 200 arbres de la phase de lancement de la campagne de reboisement 2011 dans la région du Littoral. Certains seront plantés par le personnel de la délégation du MINFOF pour le Littoral, d’autres par les ONG spécialisées. Au cours de la cérémonie, une convention a été signée entre 40 chefferies traditionnelles et le MINFOF pour planter 1000 arbres. Un second accord a été signé avec 125 communes et un troisième avec 30 mairies sur 80 ayant bénéficié d’un appui en 2010. Le MINFOF a également passé un autre accord avec 5 associations et ONG. Pour le Ministre, ces accords sont la preuve de la détermination commune de booster le reboisement, dont l’optique de la décentralisation des activités est de plus en plus acquise par son département. L’objectif de la campagne est de planter 560.000 arbres sur 1400 hectares pour un coût de 760 millions de francs CFA. A Douala, cette campagne démarre au moment où plusieurs programmes similaires sont en phase terminale. C’est le cas du programme de plantation de 15.000 arbres dans la mangrove du bois de singe.

Elvis Ngollé Ngollé, ministre des Forêts et de la Faune
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé