Opinions › Tribune

Remarques sur la situation sociale au Cameroun et l’opportunitĂ© d’une prĂ©sidentielle anticipĂ©e

Par le PURS, Parti politique

Notre pays, le Cameroun, est depuis quelques annĂ©es embarquĂ© dans un tourbillon d’insĂ©curitĂ© et d’insuffisances qui, sans aucun doute, relèvent d’un mauvais schĂ©ma structurel de gouvernance. Depuis les dernières Ă©lections, nous ne cessons de comptabiliser l’accentuation des catastrophes sociales telles que la raretĂ© de l’eau et l’Ă©lectricitĂ© ; les accidents mortels sur nos axes routiers bâclĂ©s, et dont la reconstruction faisait partie nĂ©anmoins des projets de sociĂ©tĂ© pour un mandat renouvelĂ©. Nous enterrons tous les jours des camerounais tombĂ©s cruellement sous les balles et massacres de BOKO HARAM. Et tout cela se dĂ©roule dans un silence inquiĂ©tant de la part du Commandant en chef.

Le niveau de vie des Camerounais s’est dĂ©gradĂ©
En 34 ans de règne Notre Chef de l’Etat n’a pu trouver les solutions adĂ©quates pour amĂ©liorer le niveau de vie des citoyens camerounais, lequel s’est fortement dĂ©gradĂ© au fil des annĂ©es. Le système actuel a perverti les m urs au point oĂą le camerounais a perdu de son humanisme. Aujourd’hui au Cameroun on meurt pour tout et de tout sans que cela n’Ă©meuve personne. La mort est devenue banale.

La corruption généralisée
Entre les morts innocents dans nos hĂ´pitaux, les enfants assassinĂ©s en toute impunitĂ© au nom des crimes rituels, les innocents sacrifiĂ©s au Nord, les mauvaises conditions de travail de nos fonctionnaires, le mauvais système Ă©ducatif, les fraudes et dĂ©tournements, l’indiffĂ©rence et l’incompĂ©tence du pouvoir en place. la luciditĂ© que le bon sens nous impose est de retirer sans dĂ©lai le pouvoir au système en place pour au minimum stopper l’hĂ©morragie.

Pour cela, NOUS DEMANDONS UNE ELECTION PRESIDENTIELLE ANTICIPEE.

Un chef de l’Etat toujours absent]
Nous ne saurons conjuguer avec un gouvernement qui fuit ses responsabilitĂ©s, un chef de l’Etat toujours absent pendant que son peuple se meurt, des ministres en congĂ© ou en week-end pendant que le peuple pĂ©rit faute d’accompagnement et de protection, fruit d’une politique rĂ©actionnaire, amorphe et inadĂ©quate.

Un chômage endémique
Nous ne saurons compter d’autres innocents qui perdent leur vie gratuitement alors que serment a Ă©tĂ© prĂŞtĂ© dans le sens de leur protection, des jeunes livrĂ©s Ă  eux-mĂŞmes sans emploi dans une insĂ©curitĂ© grandissante. Nous ne voulons plus voir ce pays et ses fils payer pour un mauvais choix de gouvernant.



NOUS EXIGEONS UNE ELECTION PRESIDENTIELLE ANTICIPEE.

Un accord de partenariat de dupes
Nous rĂ©clamons le changement pour ce pays et ses enfants. Nous souhaitons et rĂŞvons d’un Cameroun meilleur et dĂ©veloppĂ©, compĂ©titif sur le plan international, sans comĂ©die pour bluffer l’opinion publique d’un quelconque Accord de Partenariat Economique avec L’UNION EUROPEENNE. Il s’agit d’un accord de dupes, qui va tuer le fĂ©brile tissu industriel du pays, accroitre le chĂ´mage et donc la pauvretĂ©, transformer le Cameroun en comptoir des produits europĂ©ens… Avec ces APE, brader le Cameroun prend sa forme la plus accomplie. Nous devons agir en EXIGEANT UNE ELECTION PRESIDENTIELLE ANTICIPEE.

Le Purs veut réparer les torts commis au peuple Camerounais
Nous rĂ©clamons que les camerounais soient rĂ©tablis dans leur honorabilitĂ©, et qu’enfin le changement se ressente dans tous les secteurs d’activitĂ©s et dans la vie au quotidien.

Dans cette analyse plus qu’amère de notre situation prĂ©sente, il est de notre responsabilitĂ© Ă  nous, le PURS et ses membres de rĂ©clamer DES ELECTIONS ANTICIPEES POUR ENFIN SE DONNER DANS L’URGENCE UNE VRAIE CHANCE DE REPARER LES TORTS COMMIS AU PEUPLE INNOCENT.

L’urgence d’une Ă©lection anticipĂ©e
Deux mille dix-huit est certain, mais lointain. Nous devons agir dans l’immĂ©diat. Aussi, nous demandons solennellement Ă  Monsieur le PrĂ©sident de la RĂ©publique, pour qui nous croyons qu’il lui reste un soupçon de considĂ©ration pour son peuple, de convoquer sans dĂ©lai le corps Ă©lectoral pour l’organisation d’une Ă©lection prĂ©sidentielle anticipĂ©e.


monsieur-des-drapeaux.com)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Ă€ LA UNE
Retour en haut