Société › Société

Rencontre avec Princesse Micheline Makou Djouma

La présidente auprès de l’Office des Nations Unies d’OCAPROCE International parle du 1er forum des ONG qui se tiendra à Genève

A Genève les 2 et 3 septembre prochains, se tiendra le Forum International des ONG sur les Droits Economiques Sociaux et Culturels des Femmes. Est- ce qu’on peut déjà décliner avec vous les objectifs de cette rencontre ?
Je dois tout d’abord vous dire qu’OCAPROCE International est une ONG Internationale, dotée du Statut Consultatif auprès des Nations Unies (ECOSOC), où les femmes jouent un grand rôle, en particulier au siège des Nations Unies à New York, et à l’Office des Nations Unies à Genève. Nous organisons un Forum permanent sur les Droits économiques, sociaux et culturels de la femme depuis cinq ans. Son objectif est la mise en uvre effective des Droits économiques, sociaux et culturels des femmes dans le monde. Les Etats ont pris des engagements il faut les respecter. Entre autre ce forum veut susciter un dialogue et un partage d’expérience dans le cadre des politiques de promotion, de protection et de défense des Droits Economiques, Sociaux et Culturels de la Femme dans le monde. L’objectif également de ce Forum à Genève au côté du Conseil des Droits de l’homme, est de faire pression, le plaidoyer et sensibiliser les Etats pour le respect des engagements pris et notamment de renforcer les actions menées par le Conseil des droits de l’homme, en matière de promotion, de protection et notamment la mise en uvre effective des Droits des Femmes dans le monde.

Vous avez pour cette édition centré le thème de la rencontre sur l’évolution des droits de la femme dans le monde au regard des objectifs du Millénaire pour le Développement dont l’échéance est prévue pour 2015. Quelle contribution vos échanges vont apporter au débat?
Notre contribution sera premièrement, la participation d’une forte délégation des femmes membres du Forum, au Sommet sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement, et à la Conférence Mondiale des Femmes qui se tiendront respectivement à New York en 2015. Deuxièmement, nous allons examiner les deux derniers Continents qui restaient sur notre agenda à savoir : l’Amérique et l’Océanie. Après cet examen, nous avons encore des descentes sur le terrain dans certains pays, pour voir si les progrès sont réalisés en matière des droits des femmes. Ce qui veut dire que le 6e Forum de 2014 sera consacré aux réalisations des rapports des progrès accomplis dans les pays qui ont été examinés, ainsi que celui des inégalités qui persistent. Un Plan d’action sera également élaboré et seront tous présentés à ces deux Conférences qui se tiendront à New York en 2015. Nous comptons nous battre pour faire adopter notre plan d’action universel, voilà notre contribution.

Une forme nouvelle de féminisme a pris corps ces derniers temps, les Femmes, et dont l’arme n’est plus l’argumentaire mais le sensationnel avec l’exposition de seins nus, partagez-vous cette façon de combattre?
Vous savez, chacun est libre de faire ce qu’il lui semble bon c’est de son droit ; Mais de là à dire qu’il faut marcher nus pour se faire comprendre, j’en doute fort bien ! Toujours est-il que ce genre de comportement sali l’image de marque de la femme, et puis, ne serait-il pas une provocation ou une forme de prostitution ? En tant que Femmes, responsables de la création, nous avons le devoir de nous tenir correctes, pas droit à l’erreur.De toutes les façons, je pense qu’il faut dialoguer les uns et les autres, c’est en dialoguant qu’on peut se faire comprendre et trouver une solution durable aux problèmes qui sont posés.

Qui aura la qualité requise pour participer au forum et quelles seront les conditions ?
Premièrement, comme son nom l’indique, c’est le Forum des ONG, mais faut s’inscrire pour devenir membre de ce réseau international. On accueille des participants outre que les ONG, et qui sont intéressés par le thème de ce forum. D’autres associations, ONG ou autres qui ne sont pas membres peuvent participer à condition qu’ils s’adhérent et qu’ils payent les frais de participation. Nous avons également nos partenaires (ONUG et les Agences des NU etc.) Il y’a les représentants de l’ONU, les Agences onusiennes, les experts, les représentants des gouvernements, le monde diplomatique, le Secteur/privé etc..

Quelles sont les personnalités attendues ?
Nous avons invité SEM Moukoko Mbonjo, Ministre des Relations Extérieure, nous attendons toujours la confirmation ou alors, il se fera représenter par l’un des Ambassadeurs en Suisse ? De toutes les façons, nous n’avons pas enregistré un refus de sa part! Il y’a également notre Ministre de la Promotion de la femme qui est Invité chaque année, mais nous n’avons pas non plus de ses nouvelles. Par contre, plusieurs pays y compris les Missions diplomatiques auprès des Nations Unies, ont confirmé leur présence à cette rencontre Internationale, nous avons déjà enregistré 200 participants.

Pour terminer, rappeler nous quels sont les objectifs d’OCAPROCE International
1- Mission
OCAPROCE International, Organisation pour la Communication en Afrique et de Promotion de la Coopération Economique Internationale a pour Mission :

1. La Coopération économique internationale, les droits humains, la promotion, la protection, la défense et la mise en uvre des Droits économiques, sociaux et culturels de la Femme dans le monde ;
2. Défense des droits de l’enfants et des jeunes marginalisés en Afrique.
3. OCAPROCE International a aussi pour mission : La promotion de la Communication et la mise en uvre des TIC pour le Développement ;
4. Elle encourage et soutient la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) ;
5. elle assure la promotion des Femmes entrepreneurs de la production à l’exportation des matières premières agricoles en Afrique ;
6. Elle s’est donné également pour mission, de défendre à tous les niveaux, les droits et des enfants à travers les programmes des Nations Unies.

2- Programmes
Son programme principal est axé sur le Développement économique africain. Les droits de l’enfant et de la femme étant intimement liés, OCAPROCE International intervient sur la scène internationale au moyen de plusieurs programmes repartis en CINQ sections :

– La Section Droits de l’enfant
– La Section Droits économiques, sociaux et culturels des femmes
– La Section Coopération Economique internationale
– La Section du Financement du développement (recherche des financements pour les Projets du développement social et économique)
– La Section de la Communication et des TIC pour le Développement

Princesse Micheline Makou Djouma

journalducameroun.com )/n

À LA UNE
Retour en haut