› Eco et Business

Rencontres économiques: Les hommes d’affaires hollandais à Douala

La délégation présente au Cameroun depuis quelques jours a discuté de potentielles opportunités avec des représentants d’entreprises camerounaises

32 représentants d’entreprises camerounaises présents aux discussions
La délégation d’hommes d’affaires hollandais a poursuivi sa visite camerounaise ce mercredi 25 mai à Douala, la capitale économique camerounaise. Après une première escale à la chambre de commerce, les activités se sont poursuivies au siège du patronat camerounais le GICAM. Au programme de cette escale, la signature d’un protocole d’accord de coopération entre le conseil des affaires Afrique – Hollande (NABC) et le plus anciens des groupements patronaux du Cameroun (GICAM). Cet accord ne signifie pas que nous avons désormais un projet défini que nous allons mettre sur pied ensemble. Nous voulons être aujourd’hui des ambassadeurs de la Hollande pour les milieux d’affaires au Cameroun, a fait savoir Ben Zwinkels, directeur général de la société FMO et chef de la délégation du NABC. Au total, ce sont 28 entreprises principalement issues des secteurs de la métallurgie, l’agro-alimentaire, le transit et le transport, la décoration et l’assainissement en eau, qui ont participé à ces échanges.

A ces 28 entreprises, se sont ajoutés 4 porteurs de projets. Les entreprises de la finance ont été les plus sollicitées, et avec, celles du secteur du BTP. Depuis notre arrivée, nous sommes assez satisfaits, nous avons enregistré une quantité importante d’informations. Le fait est que des besoins se font ressentir et l’établissement de partenariats pertinents pourront nous aider à mieux intervenir a déclaré Matondo Angélique Mbundu, la représentante de REMCO Afrique, une des entreprises de la délégation hollandaise. Une vision qui rejoignait le souhait du président du GICAM lorsqu’il prononçait son discours d’ouverture des rencontres. Le GICAM place de réels espoirs dans les rencontres d’affaires B2B et souhaite vivement que l’initiative ainsi engagée aboutisse à l’établissement de partenariats solides entre hommes d’affaire camerounais et néerlandais au bénéfice des deux pays a-t-il fait savoir.

Une volonté d’expansion encouragée par le gouvernement hollandais
Cette rencontre entre les hommes d’affaires hollandais et le milieu camerounais des affaires est tout un symbole. Lorsque le royaume des Pays-Bas (Hollande) a rouvert son ambassade à Yaoundé la capitale camerounaise en 2005, il y avait dans le même temps un frémissement dans la promotion de la destination Cameroun pour les hommes d’affaires hollandais. Selon une des membres de la délégation hollandaise, c’est le récent gouvernement qui a fixé cette nouvelle perspective d’expansion. Le choix du Cameroun, apprend-on, a fait l’objet d’une sélection rigoureuse. Sur un ensemble de 8 pays proposés, la destination camerounaise arrivait à la 3ème place a fait savoir la camerounaise Marina Diboma, Business Development Coordinator au NABC et facilitatrice du projet Cameroun. Au-delà de tout ceci, la coopération bilatérale entre le Cameroun et la Hollande a été relancée et plusieurs projets de développement ont vu le jour.

Ben Zwinkels, chef de la délégation d’hommes d’affaires hollandais et Olivier Behle, président du GICAM, echangeant les protocoles d’accord NABC – GICAM
Journalducameroun.com)/n

Une coopération à renforcer
Sur le plan académique, l’école des faunes de Garoua et de la recherche scientifique portant sur le développement de la réserve de Waza dans l’extrême nord du Cameroun bénéficient de l’appui des structures de coopération hollandaises. La coopération hollandaise porte aussi sur des projets d’infrastructures à travers le financement de la construction d’équipements d’adduction d’eau en milieu rural. Dans le même sens, les services des volontaires hollandais, la SNV, est active au Cameroun depuis près de 50 années aujourd’hui, dans les domaines notamment de la gouvernance, la gestion des ressources naturelles et le développement du secteur privé. Sur le plan économique, certaines structures financières du Cameroun ont bénéficié des interventions de la FMO, une société financière néerlandaise. Celle-ci a investi au cours de ces dernières années plusieurs dizaines de millions d’euros dans des entreprises telles que la société énergétique de Dibamba. Elle a aussi apporté un important soutien à des banques locales, au marché financier de Douala, et a soutenu le développement du crédit bail au Cameroun. Le NABC a clairement montré que l’un des objectifs du choix Cameroun est le fait de son ouverture sur une sous-région à fort potentiel économique. Les Pays-Bas pourront encore bénéficier des opportunités à fortes valeurs ajoutées au Cameroun, telles que l’agriculture, le BTP et l’agro alimentaire. La délégation hollandaise ce jeudi 26 mai était en visite économique au complexe industriel de la CDC dans la ville portuaire de Limbé dans la région du sud-ouest du Cameroun.

Echanges B2B entre hommes d’affaires holandais et camerounais
Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé