Dossiers › Focus

Rentrée scolaire au Cameroun: Les difficultés financières au rendez vous

A une semaine de la rentrée, les parents ne savent plus où donner de la tête

Comme chaque année, la rentrée scolaire 2009 représente une réelle préoccupation pour de nombreux parents. Outre les fournitures scolaires, ceux-ci doivent également penser à gérer les inscriptions dans des établissements scolaires. La situation de crise économique due à la crise financière internationale n’arrangeant pas les choses.

Nous avons rencontrés quelques parents qui se disent atteints par les difficultés financières.

Cette rentrée n’est pas différente des autres
Ce sont les mêmes difficultés que je rencontre car cette rentrée n’est pas différente des autres. Le principal problème est celui des moyens financiers car quand vous n’avez pas de moyens vous ne pouvez pas réaliser ce que vous voulez.

Honorine Lema, Sécrétaire infirmière.
Journalducameroun.com)/n

On s’arrange à faire de notre mieux
Les difficultés, toutes les années on les vit à cette période. On se pose des questions sur l’inscription et les frais concernant la scolarisation de l’enfant mais on s’arrange à faire de notre mieux pour ne pas laisser les enfants à la maison.

Esthe Wouafack, caissière dans une pharmacie.
Journalducameroun.com)/n

J’attends mon salaire
Je n’ai pas encore pu commencer à préparer la rentrée de ma fille. J’attends mon salaire pour pouvoir le faire car je ne veux pas avoir à emprunter de l’argent dans une banque à cause des tracasseries, ni d’ailleurs chez les prêteurs sur gages. Je me dis que même deux semaines après la rentrée je pourrais régler ce problème.

Joseph Minka, Marketiste.
Journalducameroun.com)/n

J’attends la liste de l’école
Je n’ai pas encore les moyens nécessaires pour assurer la rentrée. En ce qui concerne les fournitures j’attends la liste de l’école pour éviter d’acheter les fournitures en double. J’ai souvent été victime de cela. Donc là, j’ai commencé par les inscriptions.

Jean-Jacques Nkimo,ingénieur.
Journalducameroun.com)/n

Sur le plan financier je n’ai pas trop de problèmes
Moi j’ai commencé avec les inscriptions aujourd’hui. Je voulais commencer par ceux du lycée mais comme je trouve les bureaux fermés, je vais plutôt d’ abord aller à l’école primaire. Sur le plan financier je n’ai pas trop de problèmes parce que je viens de toucher mon salaire.

Sébastien Onana, enseignant.
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé