International › APA

Rentrée scolaire en Guinée : les élèves se font désirer à Conakry

L’année scolaire 2019-2020 a débuté ce 03 octobre sur toute l’étendue du territoire guinéen, mais la présence des élèves est restée morose dans des écoles de Conakry visitées par APA.Selon Mamadou Barry, Proviseur d’un lycée privé rencontré à Dar-Es-Salam, un quartier situé en banlieue de Conakry, cette morosité s’explique par la date de la rentrée. « C’est tombé sur un jeudi. Difficilement, les élèves acceptent de reprendre les cours en milieu de la semaine. Mais sûrement, lundi prochain, il y aura une affluence des élèves », a-t-il indiqué.

Cet argument semble partagé par l’élève Boubacar Touré. « Je ne reprends pas les cours un jeudi, après trois mois de vacances. Le gouvernement devait reporter la rentrée au 07 octobre. Sinon je suis prêt. Et souvent, le premier jour il n’y a presque rien dans les salles de classe », a confié Touré.

Contrairement à lui, Binta Barry qui doit affronter le Baccalauréat unique cette année, ne veut pas être prise de court. Au lycée Kipé où elle étudie, sur  67 élèves inscrits, seuls 13 sont présents. « J’étais pressée de reprendre les cours. Je suis venue pour être à jour. Cette année comme il n’y a pas de crise et que je dois préparer un examen, donc, je ne veux rater aucun cours », a-t-elle fait savoir.

Contrairement aux trois dernières années, la rentrée scolaire 2019-2020 n’a connu aucune perturbation par les syndicats d’enseignants. D’ailleurs, le Secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) a appelé ses collègues à la reprise des cours.

« J’invite tous les enseignants de Guinée à rejoindre les salles de classe et surtout de travailler efficacement et avec professionnalisme car, les enfants sont l’avenir de cette nation », a réagi Aboubacar Soumah.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé