Société › Société

Résidence Ongola: La communauté urbaine de Yaoundé sous pression

L’information est sortie du conseil d’administration tenu récemment, les autorités communales se sont refusés à tout commentaire

De nouveaux partenaires en vue
La session du conseil de communauté urbaine de Yaoundé (CUY) tenu les 24 et 25 juin derniers a donné l’occasion au délégué du gouvernement, Gilbert Tsimi Evouna, d’apporter des explications, sur les raisons de l’arrêt observé des travaux sur le site du chantier des Résidences Ongola au quartier Tsinga. Les résultats du Conseil n’ont pas été rendus publics. Mais de nombreuses sources qui ont requis l’anonymat ont laissé filtrer certaines informations. Selon un responsable de la communauté urbaine, le projet n’est pas à l’arrêt, mais devrait se poursuivre avec de nouveaux partenaires techniques. Le Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (FEICOM) serait en position privilégiée. Une autre structure évoquée pour la reprise du projet est le Crédit Foncier du Cameroun. Au mois de juillet, le nouveau partenaire technique sera connu et les travaux pourront reprendre cette fois-là définitivement affirme-t-on du côté de la communauté urbaine de Yaoundé. Cependant, la question du partenaire technique reste sans réponse. Les anciens partenaires ont eu des difficultés entre eux et avec la communauté urbaine. Une situation qui avait conduit à l’arrêt des travaux.

Mésentente entre les premiers partenaires du projet
Le 22 juillet 2009, tous les intervenants principaux du projet «Résidence Ongola» s’étaient exprimés face à la presse pour parler de la construction des logements sociaux à Yaoundé. Autant que les responsables de la société Timbal Construction attributaire de la maitrise d’ouvrage, que les responsables des structures partenaires (Afriland first Bank, Apave et Cacoco) étaient apparus rassurants et envisageaient un avancement considérable du projet avant la fin de l’année 2010. En fin d’année 2009, Afriland First Bank le principal partenaire financier a annoncé avoir suspendu ses avances de crédit. Une information qui était venue s’ajouter à la baisse totale du rythme que l’on observait sur le chantier du projet. La décision de la banque procédait d’une logique simple de financement. Les entreprises bénéficiaires des crédits n’ont pas pu faire un rapport convainquant des dépenses effectuées jusque-là et les travaux ne montraient aucune visibilité. Par médias interposés, les responsables de Cacoco, l’un des partenaires financiers et ceux de Timbal se rejetaient mutuellement la responsabilité. Timbal a résilié le contrat qui nous liait. En fait c’était l’aboutissement d’un acharnement qui avait commencé le 5 octobre et finalement en fin octobre il a décidé de mettre fin à notre collaboration avait déclaré Victor Tamba, le manager de Cacoco.

Les travaux de déblaiement
Journalducameroun.com)/n

Aucune information sur les sommes déjà engagées
Aujourd’hui plus aucun de ces responsables n’est disponible pour apporter des réponses à la situation qui prévaut. Selon des sources officielles les sommes engagées ont été détournées à d’autres fins. Nous leur avons donné les fonds qu’ils ont placés dans les marchés publics. Voilà entre autres raisons ce qui nous a poussé à leur écrire pour demander d’abord la révision du contrat le 5 octobre et ensuite la résiliation le 26 du même mois, avait précisé Achille Mballa un responsable de chez Timbal, dans une interview accordée à des journalistes. Une grande incertitude plane aujourd’hui sur le projet Résidence Ongola. Plusieurs familles avaient été délogées pour les motifs de réfection. Certains analystes avaient déjà critiqué la légèreté avec laquelle les autorités de la communauté urbaine ont attribué la maitrise d’ouvrage à la société Timbal consulting. Selon certaines analyses en rapport au dossier, cette structure n’a pas démontré une compétence avérée dans la gestion de ce type de dossier par le passé. Quant à la structure basée en Espagne dont elle est la filiale, elle est loin d’être un partenaire à la dimension du projet en cours. Elle a été créée en 2005 et s’occupe d’intermédiation financière de petite envergure et précisément sur des exportations d’un type bien précis de produits.


mboablog.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé