› Eco et Business

Ressources extractives: Yaoundé, capitale internationale des mines

La capitale camerounaise accueille dès ce mardi un forum minier qui réunira le gouvernement, la société civile, le secteur privé extractif, la Banque mondiale et de nombreux experts

Tout un forum consacré au secteur minier. Voilà le pari que veulent tenir les autorités camerounaises. L’objectif général de la rencontre est de stimuler le dialogue entre les intervenants de ce secteur au Cameroun. Au-delà des échanges, la rencontre de Yaoundé devrait permettre de confirmer les engagements des différentes parties prenantes du secteur minier. Il sera également question de donner aux participants un accès à des expertises et expériences tant internationales, que régionales et nationales « dans la perspective du développement minier au Cameroun ». Le principal résultat attendu est que le secteur minier au Cameroun puisse être appuyé dans les orientations stratégiques de son développement. Le forum devrait s’articuler autour des débats et discussions qui seront suivis d’une série de questions -réponses. Ses organisateurs le veulent ouvert aux membres du gouvernement, le secteur privé, la société civile et les partenaires au développement, mais l’évènement devrait aussi pouvoir être ouvert aux médias, étudiants, ou responsables de collectivités décentralisées intéressés par le sujet. Pour les étudiants particulièrement, le forum sera une occasion pertinente de se renseigner sur les possibilités d’emplois offertes par le secteur des mines. Aussi, les entreprises minières présentes au Cameroun pourront communiquer sur leurs projets et programmes respectifs.

Une occasion de renforcement des connaissances
Pour ce qui est des enseignements concrètement attendus, les différentes parties prenantes pourront prendre connaissance des différentes expériences de stratégie minière. Le Cameroun aura l’occasion d’opposer la sienne aux pratiques pertinentes reconnues à l’international. La rencontre devrait aussi permettre d’avoir une idée de la chaine de valeur dans les industries extractives. On pourra y avoir des renseignements sur le cycle de vie d’une mine, la gestion de l’artisanat minier, la gestion des titres miniers, notamment le processus qui va de l’attribution des permis d’exploration à la négociation des contrats d’exploitation. Parce que les projets miniers ont un impact sur leurs environnements physiques et humains, des discussions seront aussi faites sur la manière de concilier exigence de développement des opportunités minières et protection de l’environnement. Dans le même registre, des échanges concerneront la gestion des conflits sociaux dans le cadre de l’exploitation ou l’exploration minière. L’on s’appesantira par ailleurs sur les mécanismes de partage des revenus du secteur minier. Un des moments importants du forum sera celui des échanges sur la transparence dans les matières extractives. Le Cameroun, toujours en quête d’un statut de conformité auprès de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), aura une fois encore l’occasion de présenter sa situation et aussi de recueillir des avis ou d’autres expériences, en vue de renforcer sa candidature lors de son ultime évaluation prévue pour octobre 2013. Enfin, le forum devrait permettre de pouvoir discuter au-delà des revenus que génèrent les projets miniers, de leurs contributions effectives au développement des pays qui en ont le potentiel.

Image d’illustration
Esso-Tchad)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé