International › APA

Retour Blé Goudé : récit de son « incident » à Accra

Le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep), Charles Blé Goudé, raconte sa mésaventure survenue à l’aéroport à Accra, alors qu’il regagnait Abidjan.Avant de rentrer à Abidjan le 26 novembre 2022, date arrêtée pour son retour officiel en Côte d’Ivoire, en provenance de La Haye, M. Charles Blé Goudé a décidé de faire une escale au Ghana avec sa délégation.

Avec sa délégation à l’aéroport, à Accra, M. Blé Goudé rapporte qu’à son passage au poste de contrôle, il y a un signal au niveau de l’ordinateur et on le met de côté. L’agent de sécurité lui dit qu’il y a un mandat d’arrêt contre lui.

« Après la CPI (Cour pénale internationale) ici encore je suis sous mandat d’arrêt », a-t-il ironisé. L’agent de sécurité, une dame, lui précise que « les autorités de votre pays ont demandé qu’on vous arrête ». Il réplique « depuis quand » et elle lui dit que « c’est depuis 2018 ».

« C’est ainsi que ma délégation et moi, on a joint celui que le président de la République avait désigné pour suivre le dossier, le chef de Cabinet (du chef de l’Etat ivoirien) » qui a joint le directeur général de la police de la Côte d’Ivoire qui a appelé Interpol ».

Par la suite, « le directeur de Interpol (Ghana) vient me dire M. Blé je vous présente mes excuses, les autorités de la Côte d’Ivoire ont dit qu’il n’y a plus de palabre entre vous et que tu peux rentrer en Côte d’Ivoire », a-t-il fait savoir.

A la suite de cet incident, Charles Blé Goudé ajoute avoir échangé, au téléphone, avec le ministre de la Sécurité du Ghana qui lui a présenté ses « excuses pour cet incident ». Pour le chef du Cojep, cet accroc lui a permis de savoir qu’en réalité quand on lui a dit de venir au pays « c’était franc et sincère ».

« C’est pourquoi, je remercie ici à Yopougon, les autorités de la Côte d’Ivoire pour avoir facilité mon retour » au pays, a-t-il poursuivi. A ce meeting, il avait à ses côtés l’ex-Première dame, Mme Simone Ehivet Gbagbo.

« Je suis rentré (…) je suis un homme qui sait être reconnaissant. Quand tu as fait mal, je dis tu as fait mal, et quand tu as bien fait, je sais reconnaître aussi le bienfait. On peut être des adversaires politiques, mais quand un adversaire politique pose un acte, il faut le reconnaître », a-t-il nuancé.

« Je reconnais ici, devant vous tous le fait que de bout en bout, mon dossier de retour ait été suivi par le président de la Côte d’Ivoire. Moi, je voudrais lui dire ici merci pour ça », a-t-il déclaré, ajoutant que « quand je dis ça, il y a des gens qui disent que c’est un traite ».

Le président du Cojep a martelé qu’il n’est « pas de passage » en Côte d’Ivoire, c’est pourquoi il se tait aujourd’hui, disant « merci aux autorités de la Côte d’Ivoire qui ont facilité (son) retour » au pays après plus de huit ans passés à la Haye.

M. Charles Blé Goudé est rentré ce 26 novembre 2022 à Abidjan. Après son arrivée à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny, il s’est adressé aux Ivoiriens à la Place CP1 de Yopougon, dans l’Ouest de la capitale économique ivoirienne, devant des milliers de partisans. 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top