› Société

Réutiliser une bouteille en plastique est déconseillé

Les bouteilles en plastique mettent 1000 ans pour se dégrader. ©Droits réservés

En plus des problèmes de santé qu’elle provoque, elle est un facteur de pollution qui met 1000 ans à se dissiper.

Les bouteilles plastiques sont devenues presque incontournables dans les ménages des camerounais. Difficile de passer une journée sans en toucher une. Ce contenant, pourtant important quand il s’agit de la conservation de liquides, est un danger pour l’environnement, et même pour la santé lorsqu’il s’agit de s’en débarrasser.

D’après une étude menée récemment, une bouteille plastique peut mettre jusqu’à 1000 ans avant de disparaître complètement. Malheureusement, même si elles finissent par disparaître, les résidus toxiques de leur décomposition restent. En effet, pendant ce long processus, des particules très toxiques et non-biodégradables issues des divers additifs ajoutés lors de la production, sont rejetées et s’infiltrent dans l’eau et les sols. D’après une étude allemande, ces hormones pourraient modifier le développement des fonctions reproductrices et sexuelles chez l’homme.

Dans la ville de Yaoundé, capitale du Cameroun, le premier impact causé par ces bouteilles est la pollution visuelle. C’est une pollution permanente, une nuisance visuelle et profonde, un enlaidissement des cités. On les retrouve agglutinés dans les zones marécageuses, les rigoles et de plus en plus en plein centre-ville. La rivière Mfoundi, quant à elle, en est devenue l’un des dépotoirs. On peut arriver à croire que les eaux de cette étendue ont été absorbées par les bouteilles.  Pendant la saison pluvieuse, ces bouteilles encombrent les canaux hydrauliques, réduisent à néant les efforts de curage de caniveaux tout en provoquant des inondations et prolifération de moustiques.

Toutefois, la destruction des bouteilles plastiques n’est pas sans danger sur l’environnement comme on semble souvent le croire. L’incinération produit des gaz à effet de serre qu’il faut réduire rapidement au risque de voir la terre disparaître à moyen terme. La combustion provoque l’acidification de l’atmosphère et des oxydants photochimiques. Il est aussi important de noter que le mauvais usage des bouteilles en plastique peut causer des soucis de santé très graves.

Selon une étude effectuée par des chercheurs de l’Université de Cincinnati (Ohio) en 2008, certaines bouteilles en plastique libèrent du Bisphénol A (BPA), surtout à cause de la chaleur. Il s’agit d’une substance toxique qui peut provoquer le cancer.  Pour le Dr Ishaq Jowa­hir, généraliste, une bouteille en plastique mal utilisée « peut provoquer le cancer ». Il explique que « quand la bouteille est exposée au soleil, une réaction chimique a lieu ».  Il faut donc, par conséquent, éviter de mettre de l’eau chaude dans une bouteille en plastique car, quand cela est fait,  il y a émis­sion d’une substance can­cérigène qui contamine l’eau ou la boisson qu’elle contient.

La réutilisation des bouteilles en plastique est aussi un danger pour la santé. Très courante dans les habitudes, elle n’est pas hygiénique! Il y a des bactéries qui s’accumulent à l’intérieur de la bouteille. « Les compagnies qui produisent ces bouteilles les stérilisent. Mais, une fois utilisée, la bouteille n’est plus saine. En l’utilisant donc à plusieurs reprises pour se désaltérer, vous risquez d’attraper des infections », explique ce même docteur.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé