Société › Kiosque

Revue de presse du 12 février 2014

Les quotidiens nationaux qui ont paru en ce lendemain de célébration de la fête nationale de la Jeunesse, reviennent sur le discours du chef de l’Etat camerounais

Ce qui aura retenu l’attention des quotidiens privés, c’est l’évocation par le chef de l’Etat de la réglementation du secteur des motos taxis, réglementation pouvant servir de modèle pour d’autres activités du secteur informel. Le quotidien Le Jour avec sa Une sur « les promesses non tenues de Paul Biya », ironise dans son éditorial titré « on attend 2035 ». Pour ce journal, « Les jeunes ont bien meilleure ambition que de finir conducteur de motos-taxis, même si cette profession finit par être encadrée un jour. » Le quotidien Le Messager ne trouve dans le discours de Paul Biya que « des mensonges et encore des mensonges ! », comme on peut le le lire sur sa Une du 12 février 2014. Le journal met en doute les statistiques avancées par le chef de l’Etat camerounais sur la probable création de 250.000 emplois en 2014 et revient également sur le cas des motos-taxis évoqués par le chef de l’Etat camerounais. Les auteurs du dossier consacré aux « mensonges » du président dans le Messager s’étonnent de ce que : « Paul Biya qui a par ailleurs dû reconnaitre que le taux de croissance actuel n’encourage pas la promotion de l’emploi, s’accroche comme à une bouée de sauvetage, sur la débrouille comme palliatif à la question. » Il ne faudrait pas, affirme encore Le Messager, s’étonner de voir dans les prochains jours « des marches et motions de soutien à l’homme du 06 novembre 1982 à qui les nouveaux fans entonneront en musique dans les grandes artères de nos villes : « Paul Biya encore 100 ans ».


Journalducameroun)/n

Moins critique se veut Le Quotidien de l’économie qui salue les chiffres avancées par le Président. « Contrairement aux années antérieures, Paul Biya a affiché un optimisme absolu pour les changements radicaux qui devront s’opérer dans les années à venir », assure le journal. Le doute sur les chiffres de l’emploi transparait cependant dans un article du même journal intitulé : « Les jeunes apprécient le discours de Paul Biya », où il est pourtant questions de critiques. En témoigne ce propos d’un responsable de la Jeune chambre internationale : «C’est incroyable ! On est dans quel pays ! C’est archifaux, car nous n’avons rien ressenti en 2013 ». Seule la tempérance du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, vient conforter les déclarations du chef de l’Etat camerounais. Dans un éditorial signé du directeur de la publication, Marie-Claire Nnana relève que : « Le message du chef de l’Etat peut aux jeunes peut être perçu comme un grand souffle d’espoir. Il révèle une réalité porteuse d’opportunités, tout en dessinant des perspectives encore plus prometteuses. Même les jeunes victimes de la déperdition scolaire peuvent y trouver de nombreuses raisons de croire en l’avenir ». Toujours selon Cameroon Tribune, le discours du président de la République permettrait aux jeunes de se rendre compte que pour l’emploi, « l’avenir n’est pas bouché ».


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé