Culture › Musique

Richard Bona toujours salué comme la référence du jazz

Le bassiste camerounais Richard Bona s’est imposé comme une référence du jazz contemporain à l’échelle mondiale. Il a été rencontré lors de son passage à Paris

Il a beau avoir traversé la planète, Richard Bona se considère toujours comme un griot. En passage à Paris sur la scène du Duc des Lombards, il a accordé un peu de son temps aux équipes de France 3.

« Quand on ajoute les expériences, les rencontres et tout ce qui a à apprendre dans la musique, on devient un griot moderne », analyse-t-il humblement. « Le fait d’aller à la rencontre d’autres peuples, d’autres mentalités, d’autres manières de penser, c’est une école qui ne finit jamais pour moi. On est ambassadeur du monde et aussi étudiant du monde ».

S’ouvrir aux autres et à d’autres musiques
Parce qu’il a su toujours s’ouvrir aux autres, Richard Bona cherche maintenant à trouver le talent musical chez les plus jeunes, par l’intermédiaire notamment du festival Jazz sur Seine. « C’est par la sensibilisation qu’on arrive à trouver en des gens cette passion », jure-t-il.

Et le bassiste ne s’arrête pas qu’au jazz, puisqu’il se voit bien toucher un registre plus proche de la soul. Et pour ça, il a déjà le soutien de Stevie Wonder. Rien que ça.


eyeshotjazz.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé