› International

Risque terroriste: La Somalie en tête du classement dans le monde

Selon le classement Maplecroft, elle a un indice du risque très élevé

La Somalie est le pays à plus fort « risque terroriste » devant le Pakistan, l’Irak et l’Afghanistan, selon le nouvel « Indice du risque terroriste » publié ce lundi 15 novembre par la société britannique spécialisée Maplecroft. La Somalie a bondi en un an de la quatrième à la première place de l’indice, ayant subi 556 « actes terroristes » de juin 2009 à juin dernier, qui ont provoqué la mort de 1437 personnes, a précisé Maplecroft, société spécialisée dans l’étude des risques naturels ou humains. La Somalie a succédé à l’Irak en tête de la liste des pays les plus exposés au risque terroriste, selon la société de conseil et d’analyse Maplecroft, qui évoque également des risques en hausse en Russie, en Grèce et au Yémen et en baisse en Inde et en Algérie. La menace provient de groupes liés à Al Qaïda.

La Somalie est le pays où le risque est le plus extrême. Elle présente le nombre le plus élevé de décès dus au terrorisme proportionnellement à sa population et a dépassé l’Irak et l’Afghanistan au nombre de victimes par attentat terroriste.
Rapport Maplecroft

On constate que les armes continuent à affluer en Somalie, pays qui se trouvait pourtant sous le coup d’un embargo international décrété par l’ONU. Un récent rapport onusien attirait l’attention sur les pays et autres filières qui violent impunément les recommandations des Nations unies. Parmi les principales, on notera le marché aux armes de Bakaraaha et l’aide clandestine, ou non, de certains États. Le marché de Bakaraaha est situé à Irtogte, dans le sud de Mogadiscio. Il fournissait principalement l’opposition au gouvernement fédéral de transition. Ces groupes d’opposition sont composés de seigneurs de guerre, d’hommes d’affaires, de ministres dissidents, mais aussi de fondamentalistes tels que les militants d’Al-Ittihad al-Islamiya et autres milices islamiques. Une grande partie des armes proposées sur ce marché proviennent du Yémen et est acheminée à bord de dhows qui mouillent le long des côtes du Puntland. Les armes sont ensuite rassemblées à Bossaso d’où elles prennent la direction de Mogadiscio, par voie terrestre. On y trouve plusieurs types d’armes, allant du classique kalachnikov AK-47, à différents types de canons antiaériens

Au risque de paraître cynique, ce n’est pas de l’affluence d’armes en Somalie qu’il faut s’étonner mais de l’absence d’actions terroristes d’envergure réalisées à l’aide de canons antiaériens ou autres bombes téléguidées qui semblent foisonner sur le territoire somalien. Car selon la plupart des services de renseignements participant à la lutte contre le terrorisme international, de nombreux membres d’Al-Qaïda et autres sympathisants, tels que les militants d’Al-Ittihad al-Islamiya, sont réfugiés en Somalie, et ont donc, par le fait, accès à toutes ces armes au pouvoir hautement destructeur. En plus de la Somalie, la progression la plus spectaculaire au sein de cette liste annuelle du risque terroriste de Maplecroft est celle de la Grèce, où de nombreuses alertes aux colis piégés ont émaillé l’actualité récente. Passant de la 57e à la 24e place, elle devient le pays européen le plus exposé. Pour les analystes de Maplecroft, ce risque est lié à la présence d’une mouvance d’extrême gauche très active. En Russie, ce sont les groupes séparatistes du Nord-Caucase qui constituent la principale menace terroriste. La liste annuelle recense le nombre, la fréquence et l’intensité des attaques commises dans 196 pays. Les Etats-Unis à la 33e place, la France (44e) et la Grande-Bretagne (46e) se situent tous trois dans la catégorie de risque intermédiaire. Le Canada (67e) et l’Allemagne (70e) relèvent de la catégorie de risque faible. Suivent dans la catégorie « risque extrême » le Pakistan, l’Irak, l’Afghanistan, les Territoires palestiniens… Le Yémen arrive en neuvième position, entrant pour la première fois dans la catégorie « extrême ». Le pays a connu une hausse « très significative du nombre des actes terroristes », avec 109 attentats sur la période considérée. L’Indice du risque terroriste (TRI) est établi chaque année sur la base du nombre et de l’intensité des attentats, ainsi que sur l’histoire du pays en la matière.

Les pirates somaliens ont rendu le pays tristement célèbre

huntoftheseawolves.net)/n

À LA UNE
Retour en haut