Personnalités › Jeunes talents

Rolland Ndy Assembe : Le rêve enfin réalisé d’un jeune gardien de but

Paul Leguen l’a retenu parmi les 23 lions indomptables de l’expédition angolaise

Héroïque lors de ses dernières prestations, le gardien camerounais de Valenciennes, Guy Roland Ndy Assembe, s’était fixé pour ambition de jouer le Mondial 2010. Il savait qu’il pouvait s’en approcher s’il restait au mieux de sa forme. Dans une interview accordée au site d’information de la FIFA, il dit souhaiter entendre un jour la voix de Paul Le Guen. «Je pense qu’il (le sélectionneur) va jeter un il sur moi. Ce n’est pas interdit. Il faut que je fasse de bonnes performances. A commencer à Bordeaux », disait-il en rajoutant que le bonheur, c’est parfois simple comme un coup de fil. Ses performances depuis le début de cette saison font de lui l’un des meilleurs portiers du moment dans le championnat de France de football.

En confiance, il a su saisir sa chance
Ce gardien titulaire inattendu arrive en effet à Valenciennes en août dernier, après la blessure au genou de Nicolas Penneteau, et ne devait être en effet que le remplaçant de Jean-Louis Lecat, le deuxième gardien. «[Je n’étais pas venu comme numéro un. J’avais dans l’esprit un turnover]», admet-il. Ce turnover intervient pour Ndy Assembe. Lecat ne convainc pas et il se voit titulaire du poste. Le Camerounais s’impose malgré des débuts difficiles. «Au départ, j’avais loupé des relances, c’était difficile, mais je n’ai pas paniqué.» confie-t-il au site Fifa.com. Les choses changeront lors d’une rencontre face à Toulouse (victoire de Valenciennes 1-0), qu’il considère comme « (son) match référence. » Depuis, tout va pour le mieux.

Un parcours atypique
Guy Rolland Ndy Assembe est né à Yaoundé le 28 février 1986 et arrive à l’âge de deux ans en France « pour des raisons personnelles » avec son oncle Jacques et sa tante Cécile. Il est repéré par l’ex-gardien nantais David Marrault, alors qu’il est seulement âgé de 15 ans. «J’ai commencé comme défenseur et à 14 ans, j’ai décidé de devenir gardien. Un jour, mon entraîneur m’a téléphoné. Je ne m’y attendais pas. Il m’a dit que Nantes voulait que je vienne faire un stage d’une semaine », se souvient cet ancien fan du célèbre footballeur libérien George Opong Weah. Après quelques apparitions comme gardien remplaçant en Ligue 1, lors de la saison 2006-2007, il signe un contrat professionnel d’une durée de trois ans, le 3 juillet 2007. Il sera ainsi en concurrence avec un autre jeune gardien formé au club, Vincent Briant, pour être la doublure de Tony Heurtebis en Ligue 2, lors de la saison 2007-2008.

Du talent à revendre
www.topfoot.com)/n

2009, l’année de gloire
Le 25 février 2008, le FC Nantes se déplace à Sedan pour le compte du championnat de Ligue 2. En raison des blessures de Tony Heurtebis et Vincent Briant, il connait sa première titularisation. Pour son premier match et malgré un but encaissé, il réussit parfaitement ses débuts. Tony Heurtebis toujours blessé, il est préféré à Vincent Briant pour la rencontre suivante face à Libourne Saint-Seurin. Le vendredi 29 février, il fait donc ses grands débuts au Stade de la Beaujoire pour son deuxième match consécutif. Le samedi 14 février 2009, il joue pour la première fois en Ligue 1, face au Valenciennes FC, en remplaçant Jérôme Alonzo à neuf minutes du terme du match. Et le 21 février, il connaît sa première titularisation en ligue 1, suite à l’indisponibilité de Jérôme Alonzo et de Tony Heurtebis. En août 2009, il est prêté avec option d’achat au Valenciennes FC. Il réussit dans le Nord un excellent début de saison et le dernier rempart du VAFC sauve son club à plusieurs reprises, ce qui lui permet d’être appelé pour la première fois avec la sélection camerounaise pour la CAN 2010.

G. Rolland Assembe, fan de Weah
www.camfoot.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut