International › APA

Rwanda : un journaliste indépendant crée son parti politique

A peine sorti de prison, le journaliste rwandais Christopher Kayumba transforme son organisation en parti politique.L’ancien rédacteur en chef de « The Chronicles », l’un des principaux journaux indépendants du Rwanda, a officiellement annoncé le lancement d’une plateforme politique après sa libération de prison, où il venait de purger un an de prison.

Une déclaration obtenue jeudi par APA à Kigali indique que la nouvelle entité politique connue sous le nom de Plate-forme rwandaise pour la démocratie (RPD) est un forum pour faire avancer et contribuer au développement d’un Rwanda plus libre, démocratique, juste, sûr et durable, pacifique et développé.

Le Dr Kayumba, qui est également un ancien maître de conférences à l’Ecole de journalisme et de communication (EJC) de l’Université du Rwanda, a expliqué que les membres fondateurs de la RPD étaient issus de différents horizons et milieux sociaux.

Selon lui, l’objectif de la RPD est de contribuer à mettre fin à cet état de fait et de mettre le Rwanda sur une voie de développement plus durable, pacifique et démocratique.

Le lancement du nouveau parti politique par l’ancien rédacteur en chef intervient après que le Bureau d’enquête du Rwanda (RIB) a annoncé le mois dernier qu’il avait ouvert une enquête sur les allégations d’une jeune journaliste selon laquelle le Dr Kayumba l’aurait été violée.

Un ancien étudiant de l’Université du Rwanda a fait récemment une sortie pour affirmer que son professeur d’alors, le Dr Christopher Kayumba, l’avait agressée et avait tenté de la forcer à avoir une relation sexuelle dans sa maison.

« Il m’a tirée et poussée sur le canapé en essayant de me forcer à coucher avec lui », a raconté une amie de l’étudiante sur Twitter.

Apparemment, la dame a réussi à échapper à l’agression de Kayumba, mais a ajouté c’était « une éternité de torture émotionnelle et psychologique ». Le Dr Kayumba nie ces allégations. « Ce n’est pas vrai, et cette dame qui a tweeté de telles allégations est payée pour faire de la propagande, rien d’autre ».


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé