Politique › Institutionnel

Sahara Occidental: Cavaye Yeguie Djibril réaffirme le soutien du Cameroun au Maroc

La déclaration été faite à l’occasion de sa visite de travail à Rabat

Le Cameroun pour un Sahara occidental marocain.
Le président de l’Assemblée nationale du Cameroun en visite à Rabat au Maroc, a fait savoir lundi 10 janvier 2011, que son pays soutenait l’idée d’un Sahara autonome sous souveraineté marocaine. «La position du Cameroun à propos de la question du Sahara, tout le monde la connaît (…) le Sahara est marocain», a déclaré à la presse Cavaye Yeguie Djibril, à l’issue d’un entretien avec le président de la Chambre des représentants du Maroc, Abdelwahed Radi. Cavaye Yeguie Djibril effectue depuis le 09 janvier dernier, une visite de travail dans le royaume Chérifien. Une déclaration reprise en ch ur par de nombreux média au Maroc, qui ne rejette aucune forme de soutien pour son objectif de maintien de son contrôle sur le Sahara Occidental. Sur le sujet, le président marocain de la Chambre des conseillers, M. Mohamed Cheikh Biadillah, qui recevait Cavaye Yeguie Djibril, a rappelé le soutien de la communauté internationale à l’initiative marocaine d’autonomie au Sahara dans le cadre de la souveraineté nationale du Maroc et de son unité territoriale, indiquant que cette proposition permettra aux pays maghrébins de construire un grand rassemblement intégré et de relever les nouveaux défis communs. Le Sahara occidental il faut le rappeler, est un territoire de 266 000 km² du Nord-Ouest de l’Afrique, bordé par la province marocaine de Tarfaya au nord, l’Algérie au nord-est, la Mauritanie à l’est et au sud, tandis que sa côte Ouest donne sur l’Atlantique. Territoire non autonome selon l’ONU, cette ancienne colonie espagnole n’a toujours pas trouvé de statut définitif sur le plan juridique, plus de trente ans après le départ des Espagnols en 1976. Le Sahara occidental est en proie à un conflit opposant les indépendantistes sahraouis au Maroc qui revendiquent sa souveraineté sur l’ensemble du territoire. Devenu un enjeu global illustrant la rivalité entre le Maroc et l’Algérie, le dossier saharien bloque toujours la construction de l’Union du Maghreb arabe (UMA).

Aucune déclaration sur les retombées économiques de ce voyage
Cavaye Yeguie Djibril a été reçu ce même lundi, par le premier ministre marocain, Abbas El Fassi. Les discussions ont porté sur les relations bilatérales et la coopération entre le Maroc et les pays africains en général et le Cameroun en particulier. Il aussi été question du soutien apporté par le Maroc aux camerounais, notamment en matière d’éducation et de formation, selon un communiqué de la Primature marocaine. Le président de l’assemblée nationale camerounaise a aussi été reçu par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Taib Fassi Fihri. La dynamisation de la commission mixte Maroc-Cameroun aura été au centre de cette rencontre, selon les déclarations de Cavaye Yeguie Djibril, qui a souligné devant la presse marocaine l’importance de cette commission dans la mesure où elle permet de « décider sur nombre de projets ». Pour sa part, M. Fassi Fihri a souligné que cette rencontre a été une occasion pour « rappeler l’intérêt qu’accorde Sa Majesté le Roi Mohammed VI, au développement et renforcement des relations avec le Cameroun, ses institutions et son peuple ». « Nous nous sommes félicités conjointement de la qualité exceptionnelle de nos accords bilatéraux et de l’évolution enregistrée notamment en matière des investissements marocains au Cameroun », a-t-il fait savoir. Il a été indiqué, par ailleurs, que la commission mixte devrait se réunir « dans les prochains mois pour confirmer et conforter cette coopération bilatérale ». Cavaye Yeguie Djibril, qui conduit une délégation de parlementaires camerounais est en visite dans le Royaume depuis le 9 janvier. Il a eu à cette occasion des entretiens avec plusieurs autres responsables marocains. Sa visite s’est achevée le mardi 11 janvier 2011. Mis à part un nouveau pas éventuellement accompli vers le rayonnement diplomatique, la balance commerciale avec le Maroc reste largement déficitaire pour l’économie camerounaise, qui a peu à offrir à un pays dont les objectifs aujourd’hui sont de s’arrimer aux standards de l’Union Européenne.

Le Premier ministre du Maroc, Abbas El Fassi a reçu, lundi à Rabat, le président de l’Assemblée nationale du Cameroun, Cavaye Yeguie Djibril
Maghreb Arabe Presse)/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé