Sport › Football

Saison sportive 2010-2011 en France: Trajectoire des Camerounais impliqués (II)

Aurélien Chedjou Fongang à Lille et Jean II Makoun à Lyon

Jean II Makoun, 27 ans, Lyon
Pendant l’inter saison, Michel Aulas, le président du club rhodanien a souhaité vendre Jean II Makoun. Plusieurs clubs se sont renseignés sur son cas : Galatasaray en Turquie, l’Olympique de Marseille en France et, surtout, Tottenham en Angleterre… Mais, pour l’instant, Claude Puel, son mentor, ne souhaite pas se séparer de son joyau. Pour le convaincre de rester, le coach qui l’a entraîné pendant de nombreuses saisons à Lille, lui a signifié qu’il lui garantirait une place de titulaire juste devant la défense, son poste de prédilection, qui était généralement dévolu ces derniers temps à Jérémy Toulalan, qui s’est désormais fixé en défense centrale. Le milieu de terrain récupérateur camerounais est arrivé à Lyon le 16 juin 2008 pour un contrat de quatre ans, d’un montant de 14 millions d’Euros (assorti d’un bonus d’un million). Après une première saison réussie, ses performances lors de sa deuxième année ont été parfois en deçà des attendes de ces dirigeants. Souvent inconstant dans l’entrejeu, l’international camerounais a été vite la cible de nombreuses critiques des supporters lyonnais quand leur club se comportait mal en championnat. Toutefois, le 16 février 2010, il a, grâce un tir puissant, inscrit le but de la victoire face au Real de Madrid à l’occasion du match aller des huitièmes de finales de la Ligue des champions. Lors de la saison 2009/2010, il a disputé 27 matchs en championnat, inscrivant 3 buts. A l’heure du bilan de la saison 2010/2011, le N° 17 de Lyon affichera-t-il meilleures statistiques ? Premier élément de réponse ce samedi face à Monaco. A moins qu’il ne traverse la Manche d’ici là.

Aurélien Chedjou Fongang, 25 ans, Lille
Pendant l’intersaison, le défenseur international camerounais, Aurélien Chedjou Fongang, a paraphé une prolongation de contrat d’une saison supplémentaire en faveur de Lille. Le numéro 22 des Dogues est désormais lié au club lillois jusqu’en 2014. Arrivé au club du Nord de la France en janvier 2007, en provenance de la réserve d’Auxerre, Aurélien Chedjou a rapidement intégré le groupe professionnel lillois. Pour son baptême du feu en Ligue 1, il joue face à Marseille (1-1), le 1er décembre 2007. La saison suivante, c’est sous la houlette de Rudi Garcia que l’ancien apprenti footballeur de la Kadji Sport Academy poursuit sa progression, prenant part à 26 rencontres de championnat. Déjà membre de l’équipe Espoir du Cameroun lors des Jeux Olympiques de 2008 à Beijing, il continue sa montée en puissance sur la scène internationale en rejoignant pour la première fois l’équipe fanion le 12 mars 2009. Mais à Accra ce jour-là, face au Togo, c’est des gradins qu’il assiste à la défaite du Cameroun, (1-0). Lors de la saison 2009-2010, l’ex-pensionnaire de Villareal en Espagne, franchit un nouveau palier dans sa jeune carrière. Dans la peau d’un défenseur central, ce milieu de terrain de formation défend la tunique des Dogues à 31 reprises en Ligue 1, inscrivant par ailleurs son premier but parmi l’élite face au Mans (3-0). Dans le même temps, il découvre les joutes européennes à travers le formidable parcours des Lillois en Europa League, où il participe à 11 matchs (1 but). Grâce à ses performances remarquées dans l’arrière garde lilloise, il est retenu parmi les 23 Camerounais sélectionnés par Paul Le Guen pour disputer la Can 2010 en Angola. Egalement retenu pour la Coupe du monde en Afrique du Sud, il fera un match remarquable face aux Pays-Bas, malgré la défaite des Lions (2-1).

Jean II Makoun
sports 24)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut