› Eco et Business

Salon PROMOTE 2011: Entre opportunités et contraintes!

Pour sa quatrième édition, l’évènement a attiré plus d’exposants, pour plus d’opportunités mais aussi de nombreuses contraintes

La quatrième édition du salon international PROMOTE a ouvert ses portes officiellement le 03 novembre 2011 au Palais des Congrès de Yaoundé, la capitale camerounaise. Presque ou l’ensemble des stands est occupés. L’évènement bien avant de débuter a nécessité d’intenses travaux d’installation. Je suis sérigraphe et je dois le dire, j’ai déjà réalisé les commandes pour près de 6 millions de FCFA. Généralement les gens demandent de floquer les tricots, les chapeaux et autres produits d’impression. J’ai même été obligé de recruter des assistants pour m’aider et voila les affaires vont plutôt bien, a déclaré Eric S, qui possède une petite unité de sérigraphie. La fabrication du matériel de présentation rivalise avec le montage des stands. Actuellement, j’ai un problème, je suis complètement à court de tapis et je suis très heureux parce que je me suis fait beaucoup d’argent déjà. Les gens m’appellent pour que j’apporte les tapis et que j’installe. C’est facile parce que presque tous les stands ont une mesure de 9 mètres carrés ou le multiple. Mais pour chacune des unités de 9 mètres carrés, on me paie 2500 FCFA le tapis plus les frais d’installation a déclaré Kamdem Jacques, marchand de tapis au marché Mokolo à Yaoundé. Les menuisiers ont aussi montré leur satisfaction, plusieurs d’entre eux ont été sollicités pour le montage des stands. C’est un gros business, il faut monter peindre et cela donne beaucoup de travail affirme un des employés menuiser sur le site.

Derrière ces opportunités économiques évidentes surviennent de petits couacs. Je viens de Belgique, je dois exposer ici à PROMOTE, mais mes affaires sont bloquées au port et difficile à dédouaner, explique un des exposants. Pour la première nuit tout le stand anglo-saxon regroupant la Grande Bretagne, les Etats-Unis et l’Afrique du sud était plongé dans le noir. C’est pas mal, ce sont des aléas mais surtout cela prouve qu’il y a encore des possibilités au Cameroun, dans le domaine énergétique par exemple a exprimé avec philosophie Josh Barack, le haut commissaire de grande Bretagne. Une consolation pour certains, même le stand de l’opérateur AES Sonel était plongé dans le noir. Une situation indépendante de notre volonté, il y a eu un léger souci dans l’installation mais comme vous le remarquez tout est rentré dans l’ordre et personne ne se plaint du courant électrique a fait savoir Siegfried Eballe, le responsable communication pour la région du Centre. Autre contrainte imposée par l’évènement, de gros bouchon de circulation au niveau du «carrefour de la foire» habituellement vide. L’évènement se poursuit ce lundi 05 décembre 2011, avec la journée française. Un thème à l’ordre du jour, la coopération France Cameroun. Plusieurs autres débats sont attendus avec le FEICOM (salle D), la première journée de la conférence Energie (Salle E).

Une vue intérieure de l’un des salon du Promote
Journalducameroun.com)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé