Sport › Football

Samuel Eto’o se montre serein face aux contestataires de son élection à la Fécafoot

Samuel Eto'o, président de la Fecafoot

La décision du Tas est particulièrement attendue au sujet des dernières élections à la Fecafoot. Les adversaires de Samuel Eto’o, disent que son élection à la Fecafoot sera annulée avant le samedi 16 avril 2022. 

A travers un communiqué rendu public ce mercredi 13 avril, le Président de la fédération camerounaise de football (Fécafoot) répond à tous ceux qui annoncent l’annulation de son élection par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Pendant que certains observateurs avertis du football camerounais  annoncent l’annulation prochaine de l’élection à la tête de la Fécafoot par le TAS, Samuel Eto’o se montre serein.

16 jours après la session extraordinaire de l’Assemblée générale de 2009 tenue à Yaoundé, aucun communiqué n’avait été rendu public. Mais ce 13 avril, le président de la Fécafoot dévoile les résolutions prises à l’issue de ces travaux. Il s’agit entre autres du « retrait de l’entier des procédures au TAS ». Et de « La reconnaissance de l’élection de Samuel Eto’o Fils à la tête de l’instance faîtière. », lit-on dans le communiqué.

De toute évidence, l’Assemblée générale de 2009 a récemment adoubé l’exécutif actuel de la fédération au cours d’une Assemblée générale tenue à Yaoundé le 28 mars 2022. 54 membres sur 76 que compte cette instance, ont voté pour la dissolution de l’Assemblée générale, le retrait des mandats aux avocats qui ont, en leur nom, porté plainte à la Fecafoot. Ces derniers, reconnaissent par ailleurs la victoire de l’actuel président de la fédération et entendent l’accompagner dans sa politique de réforme du football camerounais.

Ainsi, Samuel Eto’o invite l’opinion publique à ne pas prêter « l’oreille à ces conjectures complotistes qui visent à paralyser le football camerounais ». Selon lui, la majorité des membres de l’AG version 2009 a décidé de « l’accompagner dans sa politique de réforme du football Camerounais. »  Maintenant il faut lorgner du côté du TAS pour savoir si on aura une accalmie ou si on replonge dans les affaires juridiques qui ont fait beaucoup de mal à notre football, depuis près de 10 ans.

Le communiqué du président de la Fécafoot 

Le Président de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) a l’honneur de porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’à l’initiative de la majorité absolue des membres de l’Assemblée Générale de 2009 (soit 58 membres présents et représentés sur 74), une session extraordinaire de l’assemblée générale s’est tenue en date du 28 Mars 2022 en présentiel à l’hôtel Mont Fébé.

A l’issue des travaux de ladite assemblée générale extraordinaire, de nombreuses résolutions ont été prises notamment :

– La non prorogation du mandat du Comité Exécutif provisoire élu le 12 Octobre 2021 et partant, sa dissolution.

– La confirmation des sieurs BOUDJIKO YOUKEKA Pierre et MBIDA MBIDA Blaise Faustin comme mandataires et porte-parole des membres de l’assemblée Générale de 2009.

– Le retrait des mandats confiés à Maîtres LEBEL ELOMO MANGA et WAMBA MAKOLLO Georges Gérard, Avocats au Barreau du Cameroun.

– Le retrait de l’entier des procédures au TAS.

– La reconnaissance de l’élection de Monsieur Samuel ETO’O Fils à la tête de l’instance faîtière et la décision de l’accompagner dans sa politique de réforme du football Camerounais.

Il loue de ce point de vue le sens patriotique de la majorité des membres de l’assemblée générale de 2009 mais déplore cependant les agissements belliqueux de certains acteurs tapis dans l’ombre dont les objectifs inavoués sont de maintenir le football camerounais dans les querelles interminables.

Il invite donc l’opinion nationale et internationale à plus de vigilance afin qu’elle ne prête pas l’oreille à ces conjectures complotistes qui visent à paralyser le football camerounais.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé