Société › Société

Samuel Eto’o solidaire des victimes de Boko Haram

L’international camerounais de football vient de lancer une opération de levée de fonds au profit des organisations non gouvernementales aidant les réfugiés, victimes de la secte islamiste Boko Haram

L’international camerounais de football Samuel Eto’o Fils (Sampdoria, Italie), à travers sa fondation privée, vient de lancer une opération de levée de fonds au profit des organisations non gouvernementales aidant les réfugiés des régions limitrophes du Nigeria (Sud-Est), du Cameroun (Nord) et du Tchad (Sud-Ouest), victimes de la secte islamiste Boko Haram.

Dénommée « Yellow Whistle Blower », cette opération en ligne, en dehors de la collecte de moyens financiers, ambitionne d' »alerter l’opinion internationale sur le sort des victimes de ces exactions qui ont parfois perdu leurs parents, leurs enfants et leurs sources de revenus ».

« Cette initiative, qui me tient particulièrement à c ur, est une opération de solidarité », explique le footballeur dans un appel lancé ce mercredi, invitant « tout le monde » à contribuer et disant sa révolte face aux injustices et à l’isolement que vivent ces populations.

C’est une opportunité de tirer la sonnette d’alarme sur une situation qui se dégrade, insiste l’ex-capitaine de la sélection camerounaise qui exhorte à mettre fin à « l’indifférence générale ».

L’exode de ces refugiés se fait principalement vers le Cameroun où des camps de fortune insalubres se développent, déplore Samuel Eto’o pour qui cette situation instable peut aboutir à une crise sanitaire majeure si aucune mesure n’est prise.

Citant des sources du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), il indique que ce sont près de 250.000 nécessiteux qui sont actuellement accueillis par le Cameroun, l’immensité des zones géographiques affectées ainsi que l’existence sporadique de voies de communication compliquant grandement la tâche et la coordination des nombreuses associations humanitaires qui uvrent déjà sur le terrain.


Droits réservés)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé