Personnalités › Jeunes talents

Sandrine Toua: «Etre une femme peut être un avantage si on sait s’y prendre»

Rencontre avec la très dynamique Directrice marketing du site Internet spécialisé dans les petites annonces www.kerawa.com

Native de Nkola dans la région du Centre au Cameroun, Sandrine Toua jeune et ambitieuse ne jure désormais que par les technologies de l’information et de la communication, TIC. Pourtant, rien ne la prédisposait à ce secteur d’activité devenu une véritable passion pour elle. Je suis Eton comme mes parents. J’ai deux petits frères, une petite s ur et une grande s ur, nous confie-t-elle. Comme tout enfant, elle va à l’école et à la fin de ses études, elle décide de quitter le cocon familial pour démarrer une nouvelle aventure dans la ville de Douala. Pendant un an, elle est sollicitée par un site Internet de petites annonces. La passion y est, mais les conditions de travail sont difficiles. Alors, j’ai démissionné et à la suite de ça, j’ai été recrutée par le site kerawa.com où je suis depuis un an et ça se passe super bien, dit Sandrine avec un sourire et surtout cet air de sérénité qui ne la quitte jamais. Si kerawa.com est devenu un site de référence en petites annonces dans tous les secteurs d’activité, (immobilier, demandes et offres d’emplois, échanges, etc.), c’est forcément à cause de l’agressivité marketing de cette jeune femme. D’ailleurs, son mode de vie le prouve. Mon quotidien, c’est la prospection, c’est-à-dire, aller à la rencontre des potentiels intéressés par les services de kerawa.com. Donc, je vais vers les chefs d’entreprise ou les responsables marketing et commerciaux éventuellement. Mon quotidien, c’est aussi un peu de communication et autre recouvrement, déclare-t-elle.

Une grande timide
Comme dans tout métier la tâche est loin d’être facile, surtout dans un environnement assez concurrentiel mais, Sandrine a vite fait de relativiser. Pas tant de difficultés que ça, car je pense que de prime à bord, le travail de commercial est un travail difficile. Être une femme, peut être un avantage si on sait si prendre, ou un inconvénient, car il faut savoir comment gérer, comment aller vers les gens et comment se comporter, selon Sandrine qui estime que toute rencontre, même si elle ne débouche sur rien ou sur quelque chose de négatif a toujours un côté positif parce qu’on apprend de toute chose. A 25 ans, cette passionnée du marketing et d’Internet, estime qu’elle démarre juste une belle aventure qui l’a depuis chamboulée. Je ne me suis jamais crue capable de faire ce métier. Je me suis toujours considérée comme une grande timide parce que faire du marketing, c’est aller vers les gens, prendre la parole. Je ne pensais pas être capable de ça car je me suis retrouvée dans le marketing par hasard, mais ça m’a plu.

Sandrine Toua
Journalducameroun.com)/n

Déjà 85 000 annonces
Kerawa.com, c’est un site Internet qui a été crée par deux jeunes camerounais via un besoin. L’un était à la recherche d’un appartement qu’il ne trouvait pas, ensuite, les deux se sont dits s’il y avait un site Internet où on pouvait aller consulter les annonces de location, ce serait plus simple. Comme il n’y en avait pas, ils ont décidé d’en créer un, raconte Sandrine. Le site existe depuis deux ans, mais elle y travaille depuis un an seulement et peut se réjouir du résultat. Actuellement, le site a environ 85 000 annonces, preuve que les gens ont pris conscience de l’importance d’un tel site. Mais avant de publier une annonce d’emploi par exemple, nous vérifions la crédibilité de l’annonce, pour que lorsque quelqu’un consulte des offres d’emploi, il doit savoir que ces offres existent réellement de sorte que s’il postule et que son profil est en adéquation avec les besoins de l’entreprise, qu’il ait toutes les chances d’être recruté. Donc, notre contrôle, est au niveau de la véracité et de la validité de l’annonce, précise Mlle Toua.

Rêve d’être styliste
Aussi surprenant que cela puisse paraître, les rêves de Sandrine ne cadrent aucunement avec son métier actuel. Mon rêve à moi est d’être styliste modéliste par ce que j’ai une passion pour la création depuis que je suis toute jeune et j’ai failli basculer dans ce domaine s’il n’y avait pas eu le refus de me parents. Mais ça reste mon rêve et la beauté d’un rêve, c’est qu’il peut être réalisé si on se donne les moyens, révèle-t-elle. En attendant que son rêve «secret» s’accomplisse, Sandrine avoue qu’elle nourrit également de grands rêves pour kerawa.com. Vivement qu’ils se réalisent tous!

Sandrine Toua
Journalducameroun.com)/n

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé