Santé › Actualité

Santé: l’ONMC annonce la fermeture de 1 000 formations clandestines

C’était au cours du conseil de l’ordre national des médecins du Cameroun tenu le vendredi 08 mai 2015, à Yaoundé

Selon les responsables de l’Ordre national des médecins du Cameroun (ONMC), plus de 1 000 formations médicales exercent dans la clandestinité au Cameroun. Pour assainir le secteur de la santé, l’ONMC ambitionne d’expulser les faux médecins, et de fermer les formations sanitaires clandestines, sur l’ensemble du territoire national.

Une réunion relative à ce processus et dirigée par le président de l’ONMC, Dr Guy Sandjon, s’est tenu vendredi 08 mai 2015 en son siège, à Yaoundé. Il s’est agi pour les membres de s’appesantir sur les maux qui minent le secteur au Cameroun, notamment l’exercice illégal de la médecine. Allant dans ce sens, une campagne menée en collaboration avec le ministère de la Santé publique a été lancée depuis un an, afin de fermer ces structures illicites.

Déjà, L’ONMC avait fait interpeller un faux médecin qui séjourne à la prison centrale de Kondengui depuis deux mois, a indiqué le Dr Guy Sandjon. «Ce dernier opérait au quartier Essos à Yaoundé. Il avait quinze malades au moment de son arrestation alors qu’il n’avait pas qualité. Ce « médecin » ne possédait aucun diplôme de médecin et encore moins le Bac. Un autre faux médecin a été appréhendé à Douala. Sa structure avait été fermée pendant deux mois suite à laquelle l’affaire avait été portée au Tribunal qui lui a donné raison et il a rouvert. Une enquête menée avait prouvé qu’il a de faux diplômes. Malheureusement, il a eu gain de cause», précise le président de l’ONMC, cité dans le quotidien national ce lundi. «C’est l’ordre qui autorise les médecins à exercer dans notre pays. Afin d’assurer la sécurité des malades dans l’exercice de la profession médicale, l’ONMC a engagé une grande bataille avec les autorités. Ce qui a abouti à la fermeture de plusieurs facultés qui ne respectaient pas un certain nombre de critères. Seules six ont été retenues», a conclu Dr Gervais Atedjoe.

La prochaine assemblée de l’ONMC est prévue le 20 novembre 2015.

L’ONMC entend séparer le bon grain de l’ivraie pour la santé de tous au Cameroun.
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé