Santé › Actualité

Santé: Une camerounaise porteuse d’un nouveau virus du sida

La découverte vient d’être faite par un groupe de virologues français.

Le virus est proche du virus d’immunodéficience simienne des gorilles et ne manifeste aucune preuve de recombinaison avec d’autres familles du VIH-1 ou avec le VIS des chimpanzés.
Pr. Plantier Jean-Christophe, chef de l’équipe

D’après les médias internationaux le dimanche, 02 août 2009, une équipe de virologues de nationalité française, vient de découvrir un nouveau variant du Vih-Sida. Ces virologues du centre hospitalier universitaire (CHU) de Rouen en France, affirment avoir identifié cette nouvelle variante chez une femme de 62 ans, originaire du Cameroun. Celle – ci s’attaque principalement au système immunitaire et est également proche d’un virus découvert chez les gorilles en 2006. Le Pr. Plantier Jean-Christophe, chef de l’équipe, déclare dans les colonnes de la revue Nature Médicine que le virus est « proche du virus d’immunodéficience simienne des gorilles et ne manifeste aucune preuve de recombinaison avec d’autres familles du VIH-1 ou avec le VIS des chimpanzés ». Face au cas jugé rare observé chez cette compatriote, les virologues disent avoir procéder à l’étude du génome complet. Examen qui a alors permis de découvrir l’existence de la nouvelle variante du virus du sida. Celle-ci est différente des trois autres groupes du Vih – 1 qui existent jusqu’ici. Il s’agit du groupe M, présenté comme le groupe à l’origine de la pandémie du sida dans le monde, du groupe O et du groupe N. Le nouveau groupe découvert chez la camerounaise, a été baptisé, « groupe P » par les virologues. Mais il a fallu du temps pour arriver à ce diagnostic. Arrivée à Paris en France en 2004, la dame dont l’identité n’a pas été révélée, ne présentait pas les symptômes du Vih. Elle a été contaminée par une autre personne, selon les scientifiques.

Renforcer la surveillance en Afrique
Cette découverte appelle à la vigilance des autorités sanitaires, car de nouveaux variants du virus peuvent encore apparaître notamment sur le continent africain. A cet effet, il faut nécessairement renforcer la surveillance dans les pays du centre de l’Afrique de l’ouest, compte tenu du fait que tous les groupes actuels du Vih – sida, ont pour origine, cette partie du vieux continent, rappellent les virologues. D’après eux, les animaux comme les chimpanzés et les gorilles sont probablement les porteurs du virus du sida. Or, la femme chez qui le nouveau variant a été découvert, contredit cette assertion, en déclarant qu’elle n’a jamais été en contact avec les animaux sus cités. Cependant, elle reconnaît avoir eu plusieurs partenaires suite au décès de son mari.

Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), rétrovirus qui infecte l’homme, est responsable du syndrome d’immunodéficience acquise (Sida). Maladie qui affaibli le système immunitaire en le rendant vulnérable à plusieurs infections opportunistes. Depuis son apparition, le sida continue d’entraîner des ravages au sein de la population. 33 millions de personnes seraient porteuses de la maladie à travers le monde, 25 millions en seraient déjà mortes. Le continent africain, est le plus touché par la pandémie du sida.


www.rouen-developpement.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut