Sport › Football

Scandale de Bruxelles : Hugo Broos s’excuse

©Droits réservés

Le sélectionneur des Lions indomptables du Cameroun relativise ses déclarations après le match contre la Guinée Conakry du 28 mars dernier

Hugo Broos fait amende honorable. « J’ai peut-être exagéré », a-t-il déclaré au sujet de sa sortie musclée après le match amical du Cameroun contre la Guinée Conakry. Le sélectionneur belge n’avait pas digéré cette première défaite (2-1) après le sacre continental de février 2017, et avait donné un coup de pied dans la fourmilière en dénonçant l’incurie de l’intendance des Lions indomptables. De l’encre  a coulé après ces déclarations, qui lui ont valu une convocation mardi au ministère des Sports et de l’Education physique.

Hier donc, Hugo Broos a été entendu par le ministre des Sports et de l’Education physique qui était accompagné d’une présence curieuse, celle du général de brigade Daniel Elokobi Njock. Après plusieurs heures « d’audition » à huis-clos, Hugo Broos et Tombi à Roko (le président de la Fecafoot) également convoqué au Minsep ont donné un point de presse pour rendre compte de l’échange qu’ils ont eu avec Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt et le général Elokobi Njock. C’est lors de ce moment face à la presse que le sélectionneur a relativisé ses propos virulents à l’endroit des autorités du football camerounais. « Avec ce qui s’est passé en Belgique, j’avais peur que l’on retombe de nouveau dans les problèmes d’avant. J’ai peut-être exagéré. J’ai peut-être humilié le peuple camerounais. Je présente mes excuses pour cela. On a fait de grands efforts pour arriver là. Il nous faut des efforts encore plus grands pour rester au sommet », a déclaré Hugo Broos hier. Celui-ci n’a pas manqué de remercier « le président de la Fecafoot et le ministre des Sports, pour les efforts qu’ils ont fait lors des mois précédents ». Une position qui a fait tout de suite dire aux observateurs de la situation que Hugo Broos a subi des pressions.


Par ailleurs, le sĂ©lectionneur belge a profitĂ© pour reprĂ©ciser sa position sur le banc de touche du Cameroun. Pour lui, il n’est plus question de rĂ©flĂ©chir Ă  son avenir vers d’autres cieux comme il le suggĂ©rait Ă  Bruxelles. Contre toute attente, il est dĂ©sormais question d’une prolongation de contrat avec le Cameroun après l’échĂ©ance de fĂ©vrier 2018.  « Oubliez mon dĂ©part, et surtout ce qu’on Ă©crit et dit sur moi sur le fait que je postule pour des fĂ©dĂ©rations ou des clubs. C’est du grand mensonge. Ce sont des gens qui me contactent et pas moi qui postule…Je ne veux pas quitter le Cameroun », a tranchĂ© le Belge.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut