› Non classé

Sculpture : Feromeo amène le village en ville!

La nouvelle création est en exposition jusqu’au 13 juillet prochain au Ccf de Yaoundé

Yves Bourguignon a eu du mal à cacher sa joie, au cours du vernissage de  » Symphonies urbaines  » de Feroméo. Le directeur du Centre culturel français de Yaoundé l’était d’autant plus que c’est avec cet artiste qu’il avait entamé son séjour camerounais. Et le hasard veut que ce soit avec lui qu’il repart de ce « pays à la richesse culturelle immense ». « Avec Feroméo, nous avons eu des relations très riches, preuve de la profondeur même de son travail artistique. J’espère seulement que nous aurons l’occasion à l’avenir de travailler à nouveau ensemble tant son talent est grand « , a dit Yves Bourgugnon.
De talent, l’artiste en a. Si le public le connaissait jusque là sous une autre casquette, il le découvre à travers cette exposition de sculpture. Ce travail se décline en 12 figures qui fixent le visiteur comme pour lui porter un message urgent.  » Ce travail est le fruit d’une résidence de plusieurs mois qui m’a mené tour à tour à Dschang, Douala, Garoua et Yaoundé. Il a tellement trotté dans ma tête que j’ai décidé de le mener à terme récemment pour pouvoir être tranquille « . S’agissant de la technique utilisée, Féroméo a recouru cette fois à du bois qu’il incinère à l’envi et qu’il masturbe de clous et autres bouchons suivant qu’il veut donner plus de coloration. Un choix que ne partage qu’à moitié un de ses confrères qui estime que  » Moi, j’aurais simplement laissé le bois calciné donner sa pleine mesure « .

A tout cela, le créateur préfère exciper le sens du message qu’il a souhaité passer au travers de ce projet.  » J’ai observé que les citadins, contrairement à ce qu’on pourrait croire d’emblée, ont des liens très forts avec le village. Et là je ne parle pas seulement des liens qui les obligent à aller aux enterrements et autres manifestations traditionnelles. Quand vous regardez nos citadins attentivement, vous verrez que dans leur manière d’être au quotidien respire le retour à la tradition. C’est donc cela que j’essaye de montrer à travers ce projet.  »
Pour un rendu qui  » a de la gueule » pour reprendre un critique, et dont les thèmes illustrent à merveille le penchant traditionnel des citadins. Le tout en droite ligne de ce que l’auteur appelle  » la vision traditionnelle des villes « . Une exposition qui mérite une visite. Comme nous l’a dit un critique au vernissage,  » elle a du mal à respirer. L’idéal aurait été de donner la possibilité au visiteur de tourner autour de chaque thème pour mieux l’apprécier. Mais bon !  » Féroméo est déjà en train de plancher sur un autre projet.


Journal du Cameroun)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut