International › APA

Sécurité routière : Des mesures pour éviter les accidents de la circulation

Le Maroc a célébré ce lundi la journée nationale de la sécurité routière, un des chantiers les plus importants et l’une des priorités du programme gouvernemental qui a pour objectif de réduire de 20% le nombre des morts sur les routes d’ici 2020.C’est un objectif ambitieux si l’on s’aperçoit que le nombre global des décès a légèrement reculé en 2018.

En effet, selon les chiffres du Comité interministériel de la sécurité routière (CNPAC) chaque année, 3.500 personnes sont tuées sur les routes et plus de 100.000 autres sont blessées, soit une moyenne de neuf morts et 320 blessés par jour.

Afin de mettre fin à cette hécatombe, le Maroc a pris plusieurs mesures et entend renforcer sa stratégie. Ainsi, comme le note le chef de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani lors d’une réunion du CNPAC, le Maroc mobilise plus de 2 milliards DH par an pour l’entretien des routes, outre le volet de la formation qui a connu plusieurs développements ces dernières années.

Le Chef de gouvernement, qui a appelé à accélérer la mise en œuvre de la Stratégie nationale de la sécurité routière 2017-2026, a souligné que la communication et la sensibilisation revêtent une importance capitale pour attirer l’attention sur les risques du non-respect du code de la route et ses impacts négatifs en termes de victimes et de drames humains, mais aussi sur l’économie nationale, d’où l’impératif de mobiliser toutes les énergies pour développer ce volet.

A ce titre, le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) a lancé une campagne de sensibilisation sous le thème : «S’engager pour la vie», en tant qu’engagement moral englobant la mise en place d’infrastructures de qualité et le changement du comportement des conducteurs et des piétons.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé