Société › Société

Sécurité routière: Moins d’accidents au terme des dix prochaines années

Ce lundi 11 avril 2011, le monde est à un mois du lancement de la campagne de la décennie avec moins d’accident

Vendredi 08 avril dernier s’est tenu au ministère des transports, une réunion d’information mais aussi de restitution des conclusions des travaux de Washington sur la question de la sécurité routière. Les travaux qui se sont déroulés du 14 au 15 mars dernier a connu la participation d’une Organisation non gouvernementale camerounais, SECUROUTE. Pendant deux jours, il aura été question du partage de connaissance, expériences et approches préconisant la sécurité routière et les victimes d’accident de la route. Un accent important aura aussi été mis sur le renforcement des capacités des participants dans la communication avec les médias, et la contribution des ONG dans le lancement de la décennie d’action pour la sécurité routière 2011-2020. Concrètement, la décennie aura pour objectif général de stabiliser puis de réduire le nombre prévu de décès imputables aux accidents de la route dans le monde d’ici 2020. La décennie s’appuie sur cinq piliers majeurs. Le premier concerne le développement des capacités de gestion de la sécurisé routière. Il sera question d’encourager la création de partenariats multisectoriels et la désignation d’organismes dotés de capacité requises pour élaborer des stratégies appropriées. Le deuxième axe consiste à influer sur la conception des routes et la gestion des réseaux routiers. Il sera question ici d’évaluer l’infrastructure routière. Le troisième pilier concerne un regard sur la conception de la sécurité des véhicules. En quatrième lieu, il sera question de sensibiliser les usagers de la route. Dans ce contexte, il sera question d’élaborer des programmes globaux pour améliorer le comportement des usagers de la route et faire respecter davantage les lois. Le dernier point concerne l’amélioration des soins post-accident. Une étude a permis de démontrer que dans plusieurs cas d’accidents de circulation, le nombre de décès est parfois le fait d’une prise en charge légère ou inexperte.

La campagne de la décennie pour la sécurité routière intervient alors que les chiffres des accidents de circulation dans le monde sont alarmants. Près de 1 300 000 personnes meurent chaque année d’accidents de circulation, dont plus de la moitié ne sont ni des conducteurs ni des passager de véhicules. Ce qui représente 3500 décès par jour. A côté de cela, près de 50 000 000 de personnes survivent à un accident de circulation, dont certains restent marquées à vie par des séquelles irréversibles. Au Cameroun, des chiffres font état de 1200 morts par an, soit trois personnes par jour, pour un coût global de 100 milliards de franc CFA. Dans les échanges, il a été question du financement des diverses actions à mener. Des observateurs sur le sujet ont fait savoir que les entreprises d’assurance devraient être les premières concernées. « Elle seront les premières à bénéficier d’une réduction pertinente des accidents de la circulation, il est donc logique qu’elles contribuent de manière significative à des campagnes de sensibilisation contre les accidents de la circulation ». Les responsables de SECUROUTE ont demandé que tous les acteurs s’impliquent afin que la décennie puisse être un succès réel au Cameroun. « Nous insistons sur l’action des ONG et surtout des médias en ligne dont l’impact à l’international ne peut être négligé. », a fait savoir un de ses responsables. Pour l’heure, aucune feuille de route n’a encore été établie, il est question que l’ensemble des acteurs intervenant dans la sécurité routière fasse des propositions, afin que dès le 11 mai prochain, date de lancement de la décennie, la feuille de route du Cameroun soit prête. Toujours pour le mois de mai, on annonce aussi la réunion à Libreville au Gabon, d’une rencontre de coordination à l’échelle africaine. « Nous ferons en sorte que les actions arrêtées puissent avoir le maximum de soutien de notre part », a fait savoir le responsable de la commission économique pour l’Afrique, partenaire du projet sur la décennie. Entre l’émission de l’idée et sa matérialisation, il s’est écoulé près de 7 ans. C’est en 2004 qu’avait été émise l’idée d’une action en vue de réduire le nombre de morts dans le monde, du fait des accidents de la circulation.

Comment réduire les accidents de la route au Cameroun et dans le monde?
LeMessager.net)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé