Société › Société

Sécurité sociale au Cameroun: La modernisation en marche

Un comité a été mis sur pied pour soumettre des propositions à même de réhabiliter la sécurité sociale au Cameroun.

Evaluer le travail à mis parcours des travaux du comité de réflexion sur la modernisation de la sécurité sociale au Cameroun. Créé par un décret du premier ministre, signé le 04 novembre 2008, ce comité dirigé par le professeur Robert Nkili, le Mintss, doit en trois mois élaborer des textes et des projets de lois à soumettre au gouvernement, dans le cadre de l’amélioration de la sécurité sociale au Cameroun.

Plus concrètement, il s’agit selon le professeur Robert Nkilli « d’examiner la faisabilité opérationnelle pour couvrir les 90% de camerounais qui souffrent terriblement de l’absence d’une couverture sociale ». Le comité interministériel propose dans cette perspective la création de trois caisses : la caisse nationale de la sécurité sociale (Cnss), la caisse nationale des personnels d’Etat (Cnpe), et la caisse nationale d’assurance maladie (Cnam). La création de ces différentes caisses donne lieu à des réflexions intenses au sein de quatre sous commissions.

Celles-ci mènent actuellement des réflexions visant à soumettre au gouvernement des propositions et des recommandations pour validation. Il s’agit notamment de mettre en uvre des projets de loi portant création des différentes structures sus mentionnées. La sous commission Cnss a signalé au cours de cette concertation, avoir transmis trois projets de loi au secrétariat du comité. Des projets de texte portant prise en charge des assurés volontaires par la Cnss, ainsi que celui relatif à la branche pension de vieillesse, et


Journal du Cameroun)/n

Le projet de loi portant organisation et fonctionnement de ladite structure. La sous commission Cnpe a également transmis les résultats de ses travaux menés jusque là. Quant aux deux dernières sous commissions, elles poursuivent encore leur réflexion.
La mise sur pieds de ces trois structures devra permettre d’étendre la sécurité sociale au Cameroun afin d’aider « les camerounais à amortir certaines charges, notamment les charges sanitaires », a mentionné le ministre. Et c’est la raison pour laquelle, une réunion sera organisée une fois toutes les semaines afin d’accélérer les travaux. Des réunions au cours desquelles le comité va étudier minutieusement les différentes propositions. Pour rendre la copie finale le 04 février 2009.

Au Cameroun, 10% de la population est touchée par la sécurité sociale. Ce qui va à l’encontre de la norme 102 de l’organisation internationale du travail (Oit). Celle-ci préconise que la sécurité sociale devrait prendre en compte neufs situations notamment : les allocations familiales, le chômage, les accidents de travail, la maladie, la maladie professionnelle, la vieillesse, l’invalidité, la maternité, le décès.
Pour l’instant, les financements de la Cnss et de la Cnpe sont connus étant donné que les cotisations des membres et l’Etat participent au fonctionnement. Les membres du comité s’interrogent encore sur comment faire fonctionner la Cnam.

le ministre de la sécurité et du travail en réunion avec les membres du comité.
Journal du Cameroun)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut