Politique › Institutionnel

Seini Boukar Lamine: «Nous étions dans une forêt assez-dense, couchés à même le sol»

Le maire et lamido de Kolofata, qui figurait parmi les otages libérés par Boko Haram, a évoqué des détails de leur captivité

Seini Boukar Lamine, maire et lamido de l’arrondissement de Kolofata, dans le département du Mayo Sava, région de l’Extrême-Nord du Cameroun, a été reçu ce lundi, 13 octobre, au Palais de l’Unité avec les 25 autres otages libérés par «Boko-Haram» en fin de semaine dernière.

Au micro de la radio publique nationale cet après-midi, le maire qui retrouve la liberté ainsi que six de ses enfants deux mois et demi après leur enlèvement, a évoqué la condition de leur détention. «Nous étions dans des espèces de huttes, dans une forêt assez dense, couchés à même le sol», a-t-il indiqué.

«Je dois vous dire que durant ces moments difficiles, nous n’avons à aucun moment douté de l’énergie que nos autorités déploieraient pour nous ; Nous connaissons le sens d’humanisme du chef de l’Etat et l’attention qu’il porte aux citoyens camerounais en pareille circonstance, a relevé le lamido.

Témoignant à la place de son épouse, qui faisait également partie des personnes enlevées le 27 juillet, Amadou Ali, vice-Premier ministre en charge des relations avec les Assemblées, a dit toute la considération qu’il a pour le chef de l’Etat camerounais au vu du dénouement de la situation. «Je dis merci au président de la République, Paul Biya, qui, dès que cet événement est arrivé, m’a reçu et m’a fait part de sa compassion. Il m’a promis qu’il fera tout ce qui est en son pouvoir pour que les otages soient libérés. Il a tenu sa promesse, tous les otages ont été libérés. Ça me donne donc le sentiment que j’appartiens à une patrie, j’ai un chef d’Etat qui est soucieux de son peuple, du plus petit au plus grand. De ce fait, je lui réitère mon attachement à lui-même, aux institutions de la République qu’il incarne, et au peuple camerounais», a assuré Amadou Ali.

Une photo de famille de la quasi-totalité des otages libérés, le 13 octobre au Palais de l’unité
PRC)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé